Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Attractivité des Hauts-de-France : 2 nouvelles études

01 déc. 2017 | À la une

Mardi 14 Novembre, près de 200 acteurs socio-économiques du territoire ont participé à la conférence « Attractivité de la région Hauts-de-France » organisée par Nord France Invest. Découvrez l’intégralité des 2 études dévoilées lors de l’événement.

étude attractivité Hauts-de-France

La conférence organisée par Nord France Invest a été l’occasion de mettre en lumière 2 études triennales qui dressent le portrait des investissements étrangers en région Hauts-de-France.

Etude 2017 de l’Observatoire Régional des Entreprises à Capitaux Etrangers

Cette étude dresse le panorama des investissement étrangers présents en Hauts-de-France et en étudie les spécificités . La région compte 1 857 établissements détenus par des capitaux étrangers. Mais qui sont-ils ? Quelles nationalités figurent sur le podium régional de l’investissement ? Quel secteur d’activité emploie le plus de salariés ? Comment se répartit l’investissement étranger sur le territoire ? Les réponses en téléchargeant l’étude.

Etude KPMG 2017 Attractivité de la région Hauts-de-France

Le cabinet d’audit et de conseil KPMG France réalise de façon indépendante tous les 3 ans une enquête sur l’attractivité de la région auprès des entreprises internationales. Pour la 1ère fois, cette étude, auparavant menée en Nord Pas-de-Calais, est réalisée sur le nouveau périmètre de la Région Hauts-de-France, regroupant désormais les entreprises présentes en Picardie.. Découvrez le ressenti des dirigeants des entreprises internationales sur les atouts et les faiblesses du territoire.

Retour

Actus

Trophées de l’investissement international 2018

Venez découvrir les 5 entreprises internationales ayant marqué le territoire Hauts-de-France ces trois dernières années grâce à leurs investissements, le vendredi 29 juin au Quai de l’Innovation à Amiens !

Nouvelles connexions maritimes CMA CGM au port de Dunkerque

Le groupe CMA CGM renforce ses liaisons maritimes entre l’Orient et les marchés du Royaume-Uni et du Benelux, comprenant une escale au port de Dunkerque.