Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

    Actus

    Lille choisie par la France pour l’accueil de l’AEM

    Après délibération du gouvernement, Lille a été choisie comme candidate française pour accueillir l’Agence Européenne du Médicament.

    L’usine aéronautique du futur à Méaulte

    Grâce à un investissement de 70 millions d’euros pour une réorganisation complète de son site de Méaulte dans la Somme, STELIA Aerospace devient l’une des usines aéronautiques les plus modernes d’Europe.

    Toutes les actualités

    Bientôt du nouveau chez Häagen-Dazs ?

    07 avril 2017 | À la une, Santé - Nutrition, Investissements

    En 1992, Häagen-Dazs, le glacier américain du groupe General Mills, s’installait à Tilloy-lès-Mofflaines, dans la périphérie d’Arras. Depuis, l’usine de production de glaces ne cesse d’investir dans le développement de ses lignes de production, pour répondre à une demande internationale toujours plus croissante.

    Häagen-Dazs, nouvelle ligne de production pour 2017 !

    Une croissance fulgurante pour l’usine arrageoise !

    C’est maintenant l’Australie que l’usine Häagen-Dazs de la région fournit depuis quelques mois en crèmes glacées afin de satisfaire un panel de 24 millions de consommateurs. « Notre pic d’activité se situe entre janvier et septembre car 60 % de nos clients sont européens. Avec l’Australie, la fin d’année sera rythmée car c’est l’été chez eux », se félicite François-Xavier Brehon, directeur du site.

    Avec  81 pays desservis en crèmes glacées par le site de Tilloy-les-Mofflaines, l’usine ne cesse d’accroître sa croissance qui bondit chaque année de 8 à 10%, mais également sa production (+ 15% depuis 2014).

    Un nouvel investissement en 2017 ?

    Le site arrageois d’Häagen-Dazs qui fêtera ses 25 ans d’implantation cette année, mettra en place un nouvel investissement qui viendra compléter l’offre des 656 références de crèmes glacées déjà disponibles. Quelle nouvelle gourmandise glacée nous réserve Häagen-Dazs ? Réponse fin 2017 !

     

     

     

    <- retour: