Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

Coup d’envoi de la production de la Yaris hybride à Onnaing

04 sept. 2012 | La région en mouvement, Mobilité

25 millions d’euros d’investissement pour la 1ère hybride européenne de segment B

Yaris Hybride - Toyota - automobile - mobilité - transport - Lille Region

La production de la Yaris Hybride a démarré à l’usine Toyota d’Onnaing (près de Valenciennes). Premier véhicule 100% hybride du segment B en Europe, la Yaris hybride bénéficie d’une double motorisation essence et électrique. Une innovation majeure en Europe où le diesel reste le carburant de référence.

Intégrée à la ligne de production de la Yaris III, la version hybride a nécessité des aménagements dans le processus de fabrication et de nouveaux outils d’emboutissage, rendus possible grâce à un investissement de 25 millions d’euros. 

Avec un look plus agressif que la version III, cette hybride présente déjà de nombreux avantages. Peu gourmande en carburant (avec une consommation record de 3,1 litre au 100 km) et peu polluante (seulement 71 grammes de CO² par kilomètre), elle est également très silencieuse. 

La Yaris hybride sera commercialisée au mois de juin et devrait représenter 20% des ventes totales de Yaris en Europe. L’usine d’Onnaing vise les 45 000 Yaris hybrides assemblée en 2012. Le site emploie aujourd’hui 4 400 personnes, contre 3 500 à la fin de la production de la Yaris II.« Cette nouvelle version de la Yaris est une chance pour le futur de Toyota Motor Manufacturing France et pour l’emploi sur le site de Valenciennes» a déclaré Monsieur Makoto Sano, président de TMMF.


Source : La Voix du Nord – L’Usine Nouvelle  

Retour

Actus

Les 5 ans du Louvre Lens

Avec plus de 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Louvres Lens se classe premier musée de la Région Hauts-de-France et est dans le trio de tête des musées de région les plus visités !

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

Le leader mondial du flaconnage de luxe investit 30 millions d’euros pour moderniser ses sites en Hauts-de-France. Un premier investissement a déjà permis la reconstruction du plus grand four de l’usine...