Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

Fin des métaux stratégiques et terres rares? La solution Lille Region

15 juil. 2014 | La région en mouvement, Matériaux avancés

Avec l'épuisement des gisements naturels de métaux stratégiques et terres rares, le recyclage devient une affaire essentielle. C'est fort d'une culture industrielle historique, que Lille Region entend renforcer son positionnement sur ce marché d'avenir.

recytech - métaux - Lille Region

L’épuisement de la production naturelle de métaux stratégiques et terres rares ?

Un monde sans téléphone portable, sans écran plat, sans fibre optique et même sans avion ni voiture. Impossible ? Science-fiction ? Pas si sûr !
Toutes ces technologies sont intrinsèquement dépendantes d’une gamme de métaux dits rares ou stratégiques. Zinc, indium, tantale, germanium, autant de matériaux indispensables à l’ère de la haute technologie, qui pourtant s’épuisent inexorablement. La fin du tantale est prévue pour 2038, celle du zinc et de l’indium pour 2025 – au moins dans des conditions économiques viables -.
Pour préserver notre mode de vie, l’avenir de ces métaux stratégiques se trouve aujourd’hui dans les « mines urbaines ». L’avènement du recyclage est arrivé et Lille Region devient la  locomotive en Europe sur ce sujet.

Lille Region, locomotive de l’Europe

Fort d'une culture métallurgique historique, Lille Region, a fait du recyclage un secteur prioritaire et entend se positionner, d'ici 2015,  comme le principal producteur en Europe de métaux stratégiques et terres rares de récupération.
Le pôle de compétitivité Team², le seul en France à travailler sur ces nouveaux recyclages, structure cette filière et fédère un écosystème qui ne cesse de se densifier : une vingtaine de sites industriels comptant 500 emplois (une centaine à créer dans les 2 ans) et des labos comme l’école de chimie de Lille qui mobilise des dizaines de personnes sur ces métaux stratégiques.

Des entreprises expertes

« On trouve 200 g d’or par tonne de voitures broyées, et moins de 1 g par tonne dans les mines australiennes », illustre Christian Thomas, président de Team² et fondateur de Terra Nova, l’une des plus belles unités d’Europe valorisant les « mines urbaines » à Isbergues avec la valorisation des métaux rares des cartes électroniques. Près de Lens (à Fouquières-lès-Lens), les 48 salariés de Recytech vont chercher 150 tonnes d’oxyde de zinc par jour dans les poussières d’aciéries. À Auby, la filiale française du groupe raffineur Nyrstar produit 172 000 tonnes par an de zinc recyclé notamment sorti du four géant de Recytech. Elle produit également 40 tonnes d’indium par an, le site d’Auby et ses 290 salariés étant le premier producteur européen de ce métal stratégique par le recyclage.

Le monde moderne ne va donc pas s’arrêter avec l’épuisement des mines naturelles des métaux rares mais devra compter de plus en plus sur Lille Region pour se fournir.

 

Source : La Voix du Nord

Retour

Actus

Les 5 ans du Louvre Lens

Avec plus de 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Louvres Lens se classe premier musée de la Région Hauts-de-France et est dans le trio de tête des musées de région les plus visités !

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

Le leader mondial du flaconnage de luxe investit 30 millions d’euros pour moderniser ses sites en Hauts-de-France. Un premier investissement a déjà permis la reconstruction du plus grand four de l’usine...