Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Indaver investit 40 millions d’euros à Dunkerque

23 janv. 2019 | À la une, Eco-activités, Investissements

Le Belge Indaver, « spécialiste européen » de la gestion des déchets industriels, investit en Hauts-de-France pour la construction de IndaChlor®, une usine de traitement et de recyclage de déchets industriels chlorés.

indaver, hauts-de-france, eco-activités

Indaver : un investissement de 40 millions d’euros

IndaChlor®, la nouvelle usine d’Indaver en Hauts-de-France, permettra le recyclage de 40 000 tonnes de résidus de production chlorés (issus de l’industrie des PVC) en acide chlorhydrique. L’énergie produite lors du traitement sera quant à elle revalorisée. Un bel exemple d’écologie industrielle.

Annoncée en 2016, l’usine de traitement IndaChlor® devrait être mise en service dans l’année. Sa construction aura nécessité un investissement de 40 millions d’euros de la part du groupe Belge Indaver et devrait permettre la création d’une cinquantaine d’emplois (20 directs / 30 indirects).

Le Grand Port Maritime de Dunkerque, un choix stratégique pour Indaver

Les Hauts-de-France disposent de nombreux atouts pour l’implantation d’entreprises étrangères. Les 3 principales raisons qui ont convaincu le Belge Indaver d’investir en région sont :

  • La présence de partenaires potentiels
  • Une bonne connexion logistique (notamment pour l’arrivée par wagons des déchets à traiter)
  • Les ressources humaines locales disponibles et qualifiées

IndaChlor® : de l’économie circulaire à Dunkerque

Acheminé via des canalisations, l’acide chlorhydrique extrait par IndaChlor® lors du traitement des déchets industriels, servira à l’entreprise voisine et partenaire d’Indaver : Ecophos. Elle l’intégrera dans son procédé de fabrication de phosphates alimentaires.

L’énergie fatale sera, quant à elle, acheminée sous forme de vapeur par canalisation également, vers une distillerie à proximité.

L’implantation d’Indaver à Dunkerque va donc permettre la création d’une économie circulaire et respectueuse de l’environnement grâce à :

  • La réduction de son empreinte carbone ainsi que celle de ses partenaires par l’acheminement des matières extraites en direct, via des canalisations
  • La création de matières premières et d’énergie durable, à partir de déchets industriels

Une démarche qui s’inscrit dans la stratégie régionale Rev3, visant à faire des Hauts-de-France l’une des régions européennes les plus avancées en matière de transition énergétique, grâce à une économie durable !

Indaver dans le monde

Filiale du groupe Belge Katoen Natie, Indaver emploie 1 700 salariés dans 7 pays (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Irlande, Grande-Bretagne, Italie, Portugal). L’entreprise travaille dans différents secteurs tels que la pharmacie, la chimie et la métallurgie.

Avec 14 000 sites industriels, les Hauts-de-France sont le lieu idéal pour l’implantation d’entreprises dans le secteur des éco-activités. Découvrez-en plus sur notre page dédiée !

Retour

Actus

Heineken : une technologie de pointe en Hauts-de-France

Le groupe brassicole a investi plus de 70 millions d’euros en région depuis 2010. Retour sur son dernier investissement sur son site stratégique de Mons-en-Baroeul, la brasserie du Pélican.

L’EPMA ouvre un bureau en Hauts-de-France

L’association Européenne des Poudres Métalliques s’implante à Chantilly (Oise < Hauts-de-France). Entretien avec Lionel Aboussouan, Directeur exécutif, sur les raisons de ce choix et les perspectives à...