Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

    Actus

    Grid : un nouveau studio audiovisuel en métropole Lilloise

    Grâce à son écosystème numérique développé, Lille attire les studios d’animation ! La société Belge Grid a choisi d’implanter son troisième bureau dans les Hauts-de-France.

    Booking.com signe à nouveau à Tourcoing

    Booking.com annonçait ses intentions en Avril, la nouvelle est maintenant réalité. L’entreprise signe pour un nouveau bâtiment à Tourcoing. Mais quelles sont les raisons de cette décision ?

    Toutes les actualités

    La 3ème révolution industrielle en marche à Lille Region

    04 juil. 2014 | La région en mouvement, Matériaux avancés

    Inspirée par les travaux de l’économiste américain Jeremy Rifkin, Lille Region s’est engagée dans la 3ème révolution industrielle. Son ambition : se positionner comme l’une des régions du monde les plus efficaces et productives en matière d’économie décarbonée, à l’horizon 2050.

    matériaux - énergie - Lille Region

    A l’occasion du World Forum Lille, le 25 octobre 2013, la CCI de région Nord de France et le Conseil Régional Nord-Pas de Calais présentaient officiellement leur projet stratégique de 3ème révolution industrielle en Nord-Pas de Calais, élaboré en collaboration avec Jeremy Rifkin, l’auteur de ce concept. Ce schéma est aujourd’hui entré dans sa phase opérationnelle avec la mise en œuvre de nouveaux outils.

    LA 3ème REVOLUTION INDUSTRIELLE C’EST QUOI ?

    La 3ème révolution industrielle c’est avant tout l’amélioration de l’efficacité énergétique. L’énergie devient rare et chère, il faut revoir nos modes d’utilisation pour réduire et optimiser notre consommation. Cela à tous les niveaux : dans la production, les logements et les transports.
    C’est ensuite la conjugaison de nouvelles sources d’énergies et des nouvelles technologies. Les énergies renouvelables sont inépuisables, mais il faut massivement les développer et apprendre à les stocker. En parallèle, les réseaux intelligents permettront de partager et de distribuer l’énergie (comme on partage aujourd’hui des informations en ligne).
    C’est enfin, la mobilité des biens et des personnes repensée et optimisée grâce à des moyens de transport plus propres (fonctionnant à l’électricité, à l’hydrogène, au biogaz), des déplacements multimodaux améliorés et une efficacité logistique renforcée (plus de coordination, moins de camions à vide, …).

    UN FINANCEMENT INNOVANT

    Le financement de ce programme, qui a vocation à concerner le plus grand nombre d’entreprises, repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs financiers de la région,  et sur la mise en place d’outils novateurs comme le crowdfunding.
    Le crowdfunding base son approche sur les réseaux et l’échange. Il va agir comme un accélérateur de la 3ème révolution industrielle. Le financement participatif est en parfaite cohérence avec les enjeux de cette démarche car il favorise l’implication de tous les publics et permet non seulement de financer, mais aussi de faire naître de nombreux projets liés à la 3ème révolution industrielle

    DES PROJETS DEJA CONCRETS

    La 3ème révolution industrielle a déjà des applications très concrètes s’appuyant sur des technologies inédites, qui permettront d’ouvrir une nouvelle page de l’aventure industrielle en France, autour d’une économie plus légère.
    C’est le cas d’un procédé innovant, développé par l’entreprise Mäder (adhérente du pôle MAUD, pôle spécialisé dans les matériaux) protégé par plusieurs brevets mondiaux, qui correspond en tous points aux enjeux de la 3ème révolution industrielle.
    Il s’agit d’une nouvelle technologie dite de photo polymérisation (impression 3D) permettant de remplacer les pièces métalliques de structure qui pèsent lourd par des pièces composites à haute performance mécanique. L’innovation réside dans l’utilisation de matières maîtrisées, avec une cadence de production d’une pièce à la minute et induit une consommation énergétique réduite par un facteur de 5000.
    Une innovation majeure qui permettra à l’industrie automobile d’atteindre l’objectif stratégique d’une consommation de 2 litres/100 km et aura des impacts sur les industries ferroviaire et aéronautique.

     

    Pour en savoir plus sur la 3ème révolution industrielle.

     

     

    Source : Chambre de Commerce et d’Industrie Région Nord de France

    <- retour: