Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

La stratégie payante de MBK

23 nov. 2016 | À la une, Mobilité, Investissements

Dans le secteur de la mobilité, une entreprise de deux-roues basée à Saint-Quentin en Hauts-de-France se démarque clairement. MBK, grâce à sa capacité d’adaptation au marché et d’innovation, est devenue la 1ère usine de Yamaha en Europe.

MBK à Saint Quentin une usine Yamaha

MBK Industrie, un site majeur pour Yamaha

L’histoire de MBK commence il y a presque 100 ans près de Paris avec la création de la société Motobécane qui fabrique des cyclomoteurs dont la 1ère Mobylette.

En 1951, Motobécane délocalise sa production à Saint-Quentin en Hauts-de-France. 30 ans plus tard, Yamaha Motor entre au capital de l’entreprise qui se renomme MBK. Le groupe japonais en devient rapidement le 1er actionnaire.

En 2012, la production de Yamaha Motor Espagne est transférée sur le site de Saint-Quentin. Aujourd’hui, l’usine des Hauts-de-France est la plus importante du groupe en Europe. En 2015, le CA de MBK s’élevait à 230M€ et sa production à 28 000 deux-roues.

Forte de sa croissance, l’entreprise n’a cessé de faire grossir ses effectifs qui représentent aujourd’hui 600 salariés. Une tendance toujours d’actualité puisqu’un nouveau plan de recrutement de 35 personnes est lancé cette année.

MBK : se transformer pour s’adapter aux changements de société

Le secret de la longévité de MBK est sans conteste sa capacité d’adaptation. Se remettre en question, focaliser ses ressources, innover pour rester toujours en phase avec les attentes des consommateurs. Une philosophie que l’entreprise pratique encore aujourd’hui.

En 2013, le groupe a choisi d’arrêter la fabrication des moteurs hors-bord pour concentrer la production sur les motos et deux-roues. Cette réorganisation industrielle, qui a permis d’atteindre un niveau de qualité très élevé, a nécessité un investissement de 4M€.

François Mazure, Vice-Président administratif de la société explique : «  Actuellement, nous sommes dans une phase de transition. Notre production de scooters 50cc décline doucement, sûrement par ce que les jeunes sont moins intéressés par ce type d’engin, mais aussi parce que les parents sont plus réticents au niveau de la sécurité.» Alors l’entreprise choisit de monter en gamme avec des maxi-scooters et des motos de puissance moyenne cylindrée. Et en octobre 2016, MBK a lancé un tout nouveau modèle de moto 700 cc.

Parallèlement, le moteur deux-temps disparaît au profit du moteur à quatre-temps plus respectueux de l’environnement. Un nouveau challenge que MBK s’apprête à relever.

Source : Courrier Picard

Retour

Actus

Les 5 ans du Louvre Lens

Avec plus de 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Louvres Lens se classe premier musée de la Région Hauts-de-France et est dans le trio de tête des musées de région les plus visités !

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

Le leader mondial du flaconnage de luxe investit 30 millions d’euros pour moderniser ses sites en Hauts-de-France. Un premier investissement a déjà permis la reconstruction du plus grand four de l’usine...