Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Lenze labellisé « vitrine de l’industrie du futur »

27 avril 2018 | À la une, Mobilité, La région en mouvement

Implantée en Hauts-de-France, l’entreprise allemande spécialisée dans la fabrication de motoréducteurs et de variateurs de vitesse, s’est vu remettre le label « vitrine de l’industrie du futur » par l’Alliance Industrie du futur.

lenze, industrie, future

Un programme prometteur

C’est grâce à son programme Excellence 2020, que le groupe Lenze a reçu de l’Alliance Industrie du futur, le label « vitrine de l’industrie du futur ».

Ce programme, destiné à faire de l’usine des Hauts-de-France un modèle de l’excellence opérationnelle industrielle pour les autres sites du groupe (Allemagne – Autriche) devrait permettre :

  • Une augmentation des responsabilités données aux équipes, notamment en les impliquant dans la stratégie de développement de l’entreprise
  • De gagner en flexibilité et en réactivité avec la modularité des outils de production et l’automatisation de certaines tâches
  • Une meilleure efficacité énergétique

A terme, l’entreprise devrait être en mesure de mieux maîtriser ses coûts et espère doubler sa production.

Le label « vitrine de l’industrie du futur »

Le label « vitrine de l’industrie du futur » est décerné par l’AIF (l’Alliance Industrie du Future) aux entreprises implantées en France et ayant mis en place un projet novateur pour l’organisation de leur production (innovation, mise en place de bonnes pratiques…). Ce label national permet aux entreprises primées de gagner en visibilité sur le territoire mais également à l’international.

Aujourd’hui, 35 sociétés portent label, dont les 4 dernières primées : Lenze, Engie, Michelin et Pellenc. Lenze est la seconde entreprise des Hauts-de-France à en bénéficier après Poclain (Oise).

Le groupe Lenze

Lenze est un groupe Allemand de près de 3500 employés (dont 48 % hors de l’Allemagne), produisant un CA annuel de 650 millions d’euros. Implanté en Hauts-de-France depuis le début des années 2000 (un dossier accompagné par Nord France Invest et la Communauté d’Agglomération Béthune-Bruay), le site de Ruitz est spécialisé dans l’assemblage et la distribution de motoréducteurs. L’entreprise compte aujourd’hui 150 salariés.

En savoir plus sur le secteur automobile en Hauts-de-France

Source : Mesures.com, AIF, industrie mag.com, Lenze

Retour

Actus

Heineken : une technologie de pointe en Hauts-de-France

Le groupe brassicole a investi plus de 70 millions d’euros en région depuis 2010. Retour sur son dernier investissement sur son site stratégique de Mons-en-Baroeul, la brasserie du Pélican.

L’EPMA ouvre un bureau en Hauts-de-France

L’association Européenne des Poudres Métalliques s’implante à Chantilly (Oise < Hauts-de-France). Entretien avec Lionel Aboussouan, Directeur exécutif, sur les raisons de ce choix et les perspectives à...