Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

Lille et Tokyo s’unissent pour la lutte contre le cancer

11 août 2014 | La région en mouvement, Santé - Nutrition

Inédit ! L’Institut de Sciences Industrielles de l’université de Tokyo s’implante en dehors du japon. Et c’est à Lille que ça se passe ! Une première dans les relations franco-japonaises en matière de recherche scientifique.

Recherche contre le cancer - Lille Region

SMMIL-E: un projet de recherche unique entre Lille et Tokyo

La  convergence  des  bioMEMS*  et  d’une  recherche  structurée  contre  le  cancer  ouvre  un champ  d’investigation  scientifique  extrêmement  riche.  C’est  ce  champ  que  se  propose d’investiguer le projet SMMiL-E par la mise en place d’un programme de recherche mettant en synergies des technologies du LIMMS (Laboratoire pour les systèmes Micromécatroniques intégrés) et les enjeux biomédicaux du Siric Onco-Lille (site de recherche intégrée contre le cancer basé à Lille). 

Pour  atteindre  ses  objectifs,  SMMiL-E  s’appuie  sur  le  transfert  et  le  développement  en région Nord-Pas de Calais  de micro-technologies de type Bio-MEMS, issues de l’Institut des Sciences Industrielles de l’Université de Tokyo. 

Ce programme vise, par cette recherche en amont, de nouvelles connaissances fondamentales pour une détection plus efficace de la maladie, une efficacité renforcée des thérapies et du suivi post-traitement pour une meilleure prise en charge du patient.

 

Un laboratoire au plus près des équipes médicales

Pour que les recherches aient un réel impact sur la Lutte contre le Cancer, ces technologies seront installées au sein d’une nouvelle plateforme de l’Université de Tokyo, localisée au Centre Oscar Lambret afin d’être au plus près des équipes médicales.

Dans un premier temps, le Centre Oscar Lambret accueillera les équipes de chercheurs japonais au sein de sa structure. A l’horizon 2018, un nouveau bâtiment de 1000m2 sera construit dans son enceinte. Cette structure sera composée :

  • Une salle, de réalisation de microsystèmes pour la biologie et la santé, à empoussièrement contrôlée et thermo-régulée
  • Des plateaux d’expérimentation des bio-MEMS pour les tests biologiques et médicaux
  • Un espace technique de stockage et de montage
  • Un espace d’échange scientifique pluridisciplinaire

 

 

*  Les  bioMEMS  sont  des  dispositifs  extrêmement  miniaturisés  permettant  la  caractérisation  de  biomolécules  -ADN protéines-, l’isolation de cellules uniques et la croissance de tissus cellulaires in vitro.

 

Source : communiqué de presse CNRS / Université Lille 1

 

 

 

Retour

Actus

Les 5 ans du Louvre Lens

Avec plus de 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Louvres Lens se classe premier musée de la Région Hauts-de-France et est dans le trio de tête des musées de région les plus visités !

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

Le leader mondial du flaconnage de luxe investit 30 millions d’euros pour moderniser ses sites en Hauts-de-France. Un premier investissement a déjà permis la reconstruction du plus grand four de l’usine...