Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

    Actus

    La belle réussite d’Amaris à Lille

    Après une implantation réussie en Hauts-de-France fin 2015, le Suisse Amaris, leader européen des groupes indépendants de conseil, connait une croissance exponentielle.

    Lille capitale du design ?

    La métropole Européenne de Lille et Sydney en finale pour le titre de capitale mondiale du design en 2020.

    Toutes les actualités

    L’usine Heineken de Mons-en-Barœul poursuit son ascension

    28 nov. 2016 | À la une, Santé - Nutrition, La région en mouvement

    Heineken France poursuit son travail d’innovation et de développement sur le site de production de Mons-en-Barœul, situé dans la métropole lilloise. Une bonne nouvelle pour l’usine des Hauts-de-France qui se classe 1ère brasserie du groupe France.

    HEINEKEN à Mons-en-Baroeul, première brasserie du groupe France.

    HEINEKEN Mons-en-Baroeul : un site emblématique des Hauts-de-France

    HEINEKEN, 2ème brasseur mondial et 1er en Europe possède une des plus importantes brasseries de son groupe dans les Hauts-de-France.

    Fondée en 1921, la brasserie de Mons-en-Barœul représente depuis la tradition brassicole de la région, terre historique des brasseurs. Après avoir rejoint le groupe HEINEKEN en 1986, le site de production n’a cessé de faire parler de lui. En effet, l’usine de Mons-en Baroeul se classe 1ère brasserie du groupe en France, avec 274 collaborateurs et plus de 3,2 millions d’hectolitres produits par an.

    Une capacité de production en constante augmentation

    Une fierté et un ancrage régional puisque depuis plusieurs années le site de Mons-en-Baroeul ne cesse d’investir pour améliorer et accroître sa capacité de production. Avec aujourd’hui plus de 130 références à son actif, l’usine acquiert une nouvelle ligne de production pour le développement de la marque « Desperados ». Une bonne nouvelle pour l’emploi régional de l’industrie brassicole qui permettra de recruter une vingtaine d’employés afin d’assurer la production de 250 000 hectolitres dès cette 1ère année.

    Source : Heineken, La Voix du Nord 

    <- retour: