Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

Nouvelle génération d’hydrolienne made in Nord-Pas de Calais

11 déc. 2015 | La région en mouvement

EEL Energy, start up du Nord-Pas de Calais, développe une hydrolienne à membrane ondulante inspirée des poissons. Cette technologie, brevetée au niveau international, promet une production d’énergie ultra performante.

l'hydrolienne d'EEL Energy

Une hydrolienne reposant sur une technologie de rupture

« 71% de la surface de notre planète est recouverte d’eau, perpétuellement en mouvement. Si demain nous arrivons à capter la puissance produite par ces mouvements d’eau, nous n’aurons plus besoin d’autre source d’énergie sur terre.» Ce constat est la base de l’innovation d’EEL Energy, jeune entreprise installée dans le Nord-Pas de Calais. Cette start up française travaille depuis 3 ans au développement d’une hydrolienne nouvelle génération inspirée du mouvement des poissons et dotée d’une membrane ondulante.

Testée dans un bassin de l’IFREMER (L'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer) à Boulogne-sur-Mer, cette hydrolienne est capable de générer 1MW d’électricité grâce à un courant limité d’1 à 2,5 mètres par seconde. En comparaison, les hydroliennes à hélices classiques turbinent sur 15 à 18 mètres de diamètre, modifiant les courants et nécessitent 2,5 mètres de courant par seconde minimum pour s’actionner.

Pas de pollution sonore ou visuelle et 0 émission de CO²

La technologie d’EEL Energy dispose de nombreux avantages. L’orientation automatique au gré du courant permet de le capter à 100%. Franck Sylvain, directeur financier d’EEL Energy explique « l’hydrolienne à membrane ondulante offre ainsi 1 000 fois plus d’emplacements potentiels qu’avec les turbines, sur des courants allant de 1 à 3 mètres/seconde ». Des parcs hydroliens de 1 000 unités pourraient par exemple générer suffisamment d’énergie pour alimenter près de 3 millions de foyers, et cela sans pollution visuelle ni sonore, sans émission de CO² et sans endommager la faune. Son installation près des côtes permettrait de limiter les coûts de transport de l’électricité et de raccordement.

Vers un déploiement en conditions réelles

Le prototype de l’hydrolienne d’EEL Energy actuellement en phase d’expérimentation en bassin est un succès. Dès 2016, elle sera testée en conditions réelles d’exploitation sur les côtes de Boulogne-sur-Mer. En 2017, elle sera déployée le long des côtes écossaises. « Le potentiel est énorme, ça peut prendre beaucoup d’ampleur. À terme, on compte bien envoyer nos machines partout dans le monde et coloniser les fonds marins ! », s’enthousiasment Jean-Baptiste Devret, président d’EEL Energy, et Franck Sylvain.

 

Source : lenergeek.com, www.eel-energy.fr/fr/

Retour

Actus

Les 5 ans du Louvre Lens

Avec plus de 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Louvres Lens se classe premier musée de la Région Hauts-de-France et est dans le trio de tête des musées de région les plus visités !

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

Le leader mondial du flaconnage de luxe investit 30 millions d’euros pour moderniser ses sites en Hauts-de-France. Un premier investissement a déjà permis la reconstruction du plus grand four de l’usine...