Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Première Usine-école de la filière santé des Hauts-de-France

22 févr. 2017 | À la une, Santé - Nutrition, La région en mouvement

La capacité de formation de la Région Hauts-de-France s’enrichit avec le projet de création d’un centre de formation technique dédié aux métiers des sites de production de la filière santé.

Une usine-école destinée à la formation technique des employés de la filière santé en Hauts-de-France

Suite au constat d’un manque de formations « pratiques » et spécialisées pour les sites de production du secteur santé entrainant des problèmes de recrutement, Eurasanté a impulsé la création de la première usine-école de la région, quatrième établissement de ce type en France après Paris, Lyon et Tours.

En partenariat avec l'IMT (Institut des Métiers et des Technologies des Industries Pharmaceutiques et Cosmétiques), et le soutien de la Région Hauts-de-France, cette usine-école devrait permettre la formation initiale et continue au service des employés de la filière santé (conducteurs de lignes, agents de fabrication, opérateurs de maintenance…).

Conçue comme un véritable centre de production industrielle, l’usine-école se présentera sous la forme d’un plateau technique de 1 000 m². Les stagiaires pourront y apprendre à manipuler les outils en situation professionnelle, sans impacter la production des entreprises du secteur qui tournent à plein régime.

Probablement implanté à côté du futur Hub d’Eurasanté, le site sera opérationnel pour les 150 stagiaires de la première promotion, en septembre 2018.

Sources : Eurasanté - La Voix du Nord

Retour

Actus

E-valley, le plus gros projet logistique d’Europe en construction

Le permis de construire d’E-valley a été signé : la Base Aérienne 103 de Cambrai va se transformer en plateforme logistique, à destination du e-commerce. Découvrez le plus gros smart hub européen, à la pointe...

Liberty Aluminium Dunkerque : déjà 100M€ d’investissement prévus

A peine le rachat d’Aluminium Dunkerque concrétisé, Sanjeev Gupta annonce déjà un investissement de 100 millions d’euros sur trois ans pour moderniser la fonderie des Hauts-de-France