Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Prysmian Draka Filéca investit sur son site de Beauvais

30 janv. 2018 | À la une, Mobilité, Investissements

Le groupe, leader mondial des fabricants de câbles pour l’énergie et les télécommunications, investit 7 millions d’euros et internalise une partie de l’activité fournisseur sur son site en Hauts-de-France.

Prysmian Draka Filéca, aéronautique, investissement

Un investissement financier et humain

L’usine Prys­mian Draka Fi­léca de Beauvais, spécialisée dans les câbles aéronautiques, dispose désormais d’un nouvel atelier de métallurgie d’une surface de 740 m² grâce à un investissement de 4 millions d’euros. A terme, ce dernier devrait monter à 7 millions d’euros pour une surface de 1 800 m².

Ce nouvel atelier devrait permettre l’emploi de 15 nouveaux salariés sur le site de Sainte-Geneviève (Oise).

En internalisant la fabrication de conducteurs métalliques indispensables à son activité en Hauts-de-France, Prys­mian Draka Fi­léca mise sur les capacités industrielles de son site historique.

De nouveaux objectifs

A travers cet investissement, Prys­mian Draka Fi­léca souhaite pouvoir :

- Réduire ses coûts et gagner en compétitivité pour se positionner sur de nouveaux marchés aéronautiques internationaux (Boeing, marché chinois)

- Gagner en réactivité pour répondre toujours mieux aux attentes des clients actuels tels qu’Airbus, client historique du groupe (représente 70% de la production)

L’objectif quantitatif de la marque est de pouvoir produire à l’horizon 2020, 80% des cordes nécessaires à son atelier, soit plusieurs centaines de tonnes de conducteurs de haute technologie en cuivre nickelé.

 

Sources : l’observateur de Beauvais, Prys­mian Draka Fi­léca

Retour

Actus

Le japonais TAKARA Foods s’implante en Hauts-de-France

Pour sa première implantation en Europe, le japonais TAKARA Foods, spécialisé dans l’agroalimentaire, a choisi les Hauts-de-France !

Nouvelle implantation de Kubota en Hauts-de-France

Le groupe japonais Kubota investit en Hauts-de-France pour la création de son centre européen de R&D. Une centaine d’emplois y seront créés à terme.