Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Radiothérapie : Une première mondiale au centre Oscar-Lambret

20 août 2013 | La région en mouvement, Santé - Nutrition

Le centre Oscar-Lambret de Lille-une référence dans le domaine du cancer - propose des traitements toujours plus innovants, toujours plus précis.

Oscar-Lambret - tomothérapie - Radiothérapie - hôpital - cancer -  Lille Region

En 2012, le Centre Oscar Lambret a investi dans l’achat d’une troisième machine de tomothérapie (technique de radiothérapie guidée par l'image). Un nouvel équipement (une TomoHDA) qui permet aux oncologues-thérapeutes de réaliser «des traitements ultra-précis, avec une modulation d'intensité guidée par l'image en 3D», explique le professeur Éric Lartigau, directeur délégué du centre Oscar-Lambret.

Les bénéfices de cette technologie innovante résident principalement dans l’amélioration spectaculaire de la tolérance de l’irradiation et dans les modalités de la planification du traitement et de la délivrance des doses de rayons X. «Cela permet d'irradier au mieux la tumeur, avec des doses importantes, tout en protégeant les organes sains», poursuit le professeur Éric Lartigau. Avec un autre bénéfice pour le patient: «Le traitement est mieux toléré - il dure aussi moins longtemps à chaque séance - et avec la diminution des effets secondaires, permet de le mener à terme sans interruption. C'est un enjeu clé en termes d'efficacité», souligne le professeur Lartigau.

Résultat d’un partenariat dynamique ouvert il y a 6 ans entre les équipes du Centre Oscar Lambret et les équipes d’Accuray, fabricant de la machine et leader mondial dans le domaine de la radiothérapie, les premiers traitements au monde avec une TomoHDA™ ont pu être démarrés en toute sécurité le 23 avril dernier. Depuis cette date  environ soixante-dix  patients ont pu bénéficier de cette innovation au quotidien.

Source : Unicancer, Voix du Nord

Retour

Actus

Heineken : une technologie de pointe en Hauts-de-France

Le groupe brassicole a investi plus de 70 millions d’euros en région depuis 2010. Retour sur son dernier investissement sur son site stratégique de Mons-en-Baroeul, la brasserie du Pélican.

L’EPMA ouvre un bureau en Hauts-de-France

L’association Européenne des Poudres Métalliques s’implante à Chantilly (Oise < Hauts-de-France). Entretien avec Lionel Aboussouan, Directeur exécutif, sur les raisons de ce choix et les perspectives à...