Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

    Actus

    La belle réussite d’Amaris à Lille

    Après une implantation réussie en Hauts-de-France fin 2015, le Suisse Amaris, leader européen des groupes indépendants de conseil, connait une croissance exponentielle.

    Lille capitale du design ?

    La métropole Européenne de Lille et Sydney en finale pour le titre de capitale mondiale du design en 2020.

    Toutes les actualités

    Toyota à Onnaing lance une 3ème ligne de production

    05 mars 2014 | Investissements, Mobilité

    Depuis 1 an, Toyota Motor Manufacturing France est l’exportateur de la Yaris en Amérique du Nord. Face au succès de ce modèle « Made in France », TMMF organise une 3ème ligne de production afin de fabriquer jusqu’à 220 000 véhicules par an.

    Lille Region - Toyota

    L'usine Toyota annonce le démarrage d’une 3ème équipe de production à partir de juin 2014 sur le site d'Onnaing. Une augmentation de 15% de la production qui s’accompagne du recrutement de 500 personnes supplémentaires ce qui portera l'effectif de l'usine à 4100.

    "Le succès commercial de la Yaris et de sa version hybride amène le site de TMMF à augmenter sa capacité de production pour répondre à la demande par la mise en place d’une équipe de nuit. Cette nouvelle organisation en trois équipes nécessitera le recrutement de plus de 500 opérateurs de production. Les effectifs de TMMF seront ainsi portés à plus de 4000.", indique le constructeur.

    « Les prévisions de ventes nous conduisent à augmenter notre production de l’ordre de 15 % pour 2014, soit un volume de production de 220 000 unités », indique Koreatsu Aoki, Président de TMMF. "TMMF produira près de 1.100 Yaris par jour en trois équipes contre 840 actuellement en deux équipes. Cette nouvelle organisation démontre le succès de la Yaris made in France sur un segment extrêmement concurrentiel", s'est félicité de son côté
    Luciano Biondo, un des responsables de la production.

     

    Source : Communiqué de presse Toyota

    <- retour: