Anglais Japonais Chinois Allemand Néerlandais Espagnol Portugais

    Actus

    Grid : un nouveau studio audiovisuel en métropole Lilloise

    Grâce à son écosystème numérique développé, Lille attire les studios d’animation ! La société Belge Grid a choisi d’implanter son troisième bureau dans les Hauts-de-France.

    Booking.com signe à nouveau à Tourcoing

    Booking.com annonçait ses intentions en Avril, la nouvelle est maintenant réalité. L’entreprise signe pour un nouveau bâtiment à Tourcoing. Mais quelles sont les raisons de cette décision ?

    Toutes les actualités

    Vaccin contre la coqueluche, une innovation mondiale

    02 avril 2014 | La région en mouvement, Santé - Nutrition

    Mis au point à l’Institut Pasteur de Lille, le vaccin nasal contre la coqueluche a été testé avec succès en phase 1 sur l’homme dans le cadre du programme de recherche européen CHILD-INNOVAC.

    Lille Region - Institut Pasteur de Lille - vaccin contre la coqueluche

    La coqueluche touche plusieurs dizaines de millions d’enfants et tue environ 300 000 personnes par an dans le monde. Le consortium de recherche CHILD-INNOVAC, piloté par le Dr Camille Locht, Directeur scientifique de l’Institut Pasteur de Lille, a développé un vaccin innovant administrable par voie nasale pour lutter contre cette maladie.

     « Ce type de vaccin présente le double avantage d’être moins cher à produire que les vaccins injectables dits de deuxième génération, inabordables pour les pays en voie de développement, et de pouvoir être administré dès le plus jeune âge. Car même dans les  pays occidentaux où la couverture vaccinale est excellente, les nourrissons ne peuvent être actuellement immunisés avant l’âge de 2 à 6 mois » explique le Dr Locht.

    Le vaccin a été mis au point à Lille, produit par une entreprise de biotechnologie en Belgique et les essais cliniques ont été réalisés en Suède.

    Au total 10 partenaires européens ont travaillé sur ce programme qui a également testé la possibilité de combiner en un seul et unique vaccin nasal la protection contre plusieurs pathogènes. Les chercheurs ont apporté la preuve du concept de l’efficacité d’un vaccin combinant une protection contre la coqueluche et le virus respiratoire syncytial (virus déclenchant les bronchiolites chez les nourrissons).

    Le vaccin ne présente aucun effet secondaire, même à forte dose. De plus, chez tous les sujets pour qui le vaccin avait pris, des réponses immunitaires ont été déclenchées. La prochaine étape consistera à administrer des volumes plus élevés pour tenter d’augmenter le taux de prise du vaccin au niveau de la muqueuse nasale et d’améliorer la stabilité du vaccin dans le temps, dans l’objectif d’un prochain développement industriel.

     

    Source : Institut Pasteur de Lille

    <- retour: