Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

COVID : les Hauts-de-France se mobilisent

20 mars 2020 | À la une, La région en mouvement

Changement de production en faveur de masques ou de gels désinfectants, dons de matériel contre l’isolement… focus sur les entreprises régionales qui participent « à l’effort de guerre ».

covid, gel hydrolcoolique, masques, LVMH

Anios-Ecolab, une production en flux tendu pour répondre aux besoins de la crise sanitaire

Bien que l’épidémie de coronavirus soit à l’origine de beaucoup de fermetures d’entreprises, les usines spécialisées dans la fabrication de produits (para)médicaux tournent quant à elles à plein régime. C’est le cas d’Anios-Ecolab, à Sainghin-en-Mélantois : le leader européen des produits désinfectants, travaille actuellement 24/7 à flux tendu pour maintenir la production de gel hydroalcoolique.

Macopharma relance son activité historique

L’entreprise tourquennoise (groupe Mulliez), spécialisée dans la fabrication de poches de perfusion de sang a redémarré son activité historique de production de masques. Elle fait partie des 4 structures sollicitées par l’Etat afin de remédier à la pénurie.

LVMH et Tereos, du luxe et du sucre au gel hydroalcoolique

Afin d’alimenter au mieux les centres hospitaliers, des usines on fait le choix de modifier leur production. C’est notamment le cas du groupe LVMH et de Tereos.

A Beauvais, l’usine Givenchy (du groupe n°1 du luxe LVMH) s’est organisée afin de pouvoir produire environ 12 tonnes de gel hydroalcoolique par semaine.

Même démarche chez Tereos, le leader mondial en industrie sucrière et production d’alcool. Ses cinq usines, dont 3 en Hauts-de-France à Origny-Sainte-Benoite - Aisne, Lillers - Pas-de-Calais et Nesle – Somme ont commencé à produire du gel dès mercredi 18 mars.

« Face à l’épreuve sans précédent que traverse notre pays, nous avons considéré de notre devoir d’apporter notre contribution et notre soutien aux personnels soignants qui luttent chaque jour pour sauver des vies. C’est un engagement partagé par tous les coopérateurs et toutes les équipes de notre groupe » a déclaré Alexis Duval, président du Directoire de Tereos.

Des productions qui seront mises gracieusement à disposition des soignants de la Région Hauts-de-France et des Agences de santé.

Les entreprises textiles mettent elles aussi leur outil de production à contribution face au COVID

Les sociétés Norlinge (Nieppe - spécialisée dans le linge de maison pour résidences de seniors) et Mouna (Roubaix - sous-traitant en confection pour la grande distribution) relancent leurs machines à tisser et adaptent leur production à la conception de maques.

Comclever : solidarité spontanée pour lutter contre l’isolement

D’autres entreprises de la région se mobilisent dans ce contexte très particulier de confinement, à l’image de la société Comclever. La société roubaisienne met plusieurs de ses compagnons virtuels robotisés (baptisés Cutii) à disposition des Ehpads locaux afin de rompre la solitude de seniors.

« J’ai décidé de mettre à la disposition des Ephad, gratuitement, des Cutii pour que nos aînés restent en relation avec leur famille et profitent d’activités à distance. » Antoine Bataille DG groupe Comclever

Retour

Actus

Nutrevent, l’événement incontournable de la santé nutrition

Le rendez-vous européen de la santé nutrition revient à Lille les 20 et 21 octobre 2020, autour du « One Health ». Mais pourquoi s’y rendre ?

COVID19 : l’Institut Pasteur de Lille mobilisé

En Hauts-de-France, la lutte contre le COVID19 passe également par la recherche. Une unité de l’Institut Pasteur de Lille est mobilisée depuis le début de la crise afin de trouver un remède.