Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

COVID : mobilisation des entreprises santé en Hauts-de-France

05 mai 2020 | À la une, Santé - Nutrition, Investissements

Contrairement à d’autres secteurs, les entreprises du domaine médical en Hauts-de-France ont poursuivi leur activité voire préparent la reprise post confinement, à l’image de SGD Pharma.

AstraZeneca, des outils au service des patients atteints de maladies chroniques

Implanté en Hauts-de-France, le groupe anglo-suédois AstraZeneca, participe activement à la lutte mondiale contre le COVID en mettant à disposition son expertise dans la recherche d’anticorps monoclonaux.

A l’échelle nationale, le groupe a développé plusieurs initiatives :

  • Continuité des produits et services à destination des patients atteints de maladies chroniques et donc plus sensibles au virus.
  • Développement d’une offre de télémédecine (application mobile) permettant le suivi à distance des patients atteints de cancer. En savoir plus
  • Lancement d’une Coalition Innovation et Santé en partenariat avec 3 autres sociétés (France Biotech, MedTech in France, France Digitale), aujourd’hui constituée d’une qurantaine d’acteurs du secteur santé dont GSK, lui aussi implanté en Hauts-de-France. Cette coalition a pour but de favoriser le développement de solutions innovantes, en réponse aux besoins des professionnels de santé et associations de patients.
    Voir le site de la Coalition


    Une collaboration d’entreprises du secteur santé qui n’est pas sans rappeler le partenariat mis en place entre GSK et Sanofi.

Une hausse de l’activité chez SIPA

Contrairement à de nombreuses entreprises, la Société Industrielle des Plastiques d’Avesnes (groupe français Vygon) a vu son carnet de commande multiplier par 4 depuis le début de la crise sanitaire.

Sa spécialité ? La bougie de Boussignac, un guide permettant de faciliter l’intubation des personnes en détresse respiratoire, tout en les ventilant.

Afin de faire face à cette augmentation d’activité (la production est passée de 3 000 unités par mois à 10 à 15 000), la société a dû renforcer ses effectifs par 10 équivalents temps plein.

De son côté, SGD Pharma investit pour préparer la reprise

Comme de nombreuses entreprises du secteur, le groupe chinois SGD Pharma a participé à l’élan de solidarité nationale en offrant du matériel de protection au personnel médical.

Aujourd’hui, le spécialiste des emballages pharmaceutiques prépare sa reprise et anticipe une montée en puissance des besoins avec de nouvelles exigences ainsi que de la concurrence industrielle. Afin d’adapter son outil de production et augmenter sa production de flacons pour vaccins, le groupe prévoit d’injecter 37 millions d’euros (sur un plan de 45M€ pour ses 5 usines) dans deux de ses usines françaises, dont celle de Saint-Quentin-Lamotte en Hauts-de-France.

« Il va falloir vacciner la planète ! Ce qui sera possible uniquement si l'industrie médicale dispose des principes actifs, des excipients et des contenants nécessaires », explique Christophe Nicoli, PDG de SGD Pharma

Sources : BFM TV, AstraZeneca, les Echos, la voix du nord

Retour

Actus

Nutrevent, l’événement incontournable de la santé nutrition

Le rendez-vous européen de la santé nutrition revient à Lille les 20 et 21 octobre 2020, autour du « One Health ». Mais pourquoi s’y rendre ?

COVID19 : l’Institut Pasteur de Lille mobilisé

En Hauts-de-France, la lutte contre le COVID19 passe également par la recherche. Une unité de l’Institut Pasteur de Lille est mobilisée depuis le début de la crise afin de trouver un remède.