Verescence : 60M€ d’investissement en Hauts-de-France

Verescence : des investissements successifs importants en Hauts-de-France

En 120 ans, Verescence est devenu le leader international du flaconnage. Il souhaite désormais être la référence mondiale sur le marché de la beauté durable.
Un objectif soutenu par le plan « Verescence 2022 – Forming the future ». Ce dernier représente un investissement de 122M€, dont 60M€ destinés à son site historique de Mers-les Bains (Hauts-de-France).
Concrètement, les 60M€ injectés en région permettront de :

  • Moderniser toujours plus les installations afin de disposer de matériel hightech de l’industrie 4.0.

    « La digitalisation couvre de nombreux domaines comme le traitement rapide des données de production, qui est un puissant vecteur de performance. De même, le développement de ruptures technologiques dans nos process et produits est à la fois une source de compétitivité et de valeur ajoutée pour nos clients et nous. »

  • Diminuer les besoins énergétiques de l’usine de Mers-les-Bains, qui sera dotée de récupérateurs de chaleur fatale. Cet équipement permet de récupérer et recycler l’eau de pluie. En diminuant sa consommation en eau, le site devient une usine sèche et améliore son impact environnemental. Une modernisation qui s’inscrit également dans la politique RSE de l’entreprise, baptisée « Glass Made to Last ».

En 2018, le flaconneur attitré de Chanel, Yves Saint-Laurent ou encore Hermès, avait déjà bénéficié d’un investissement de 30M€ dans le cadre du plan « Excellence 2018 ».

Changement d’actionnaire

Le leader mondial du flaconnage en parfumerie / cosmétique de luxe a changé d’actionnaire principal en 2019. L’anglais Stirling Square possède désormais la majorité des parts de l’entreprise. Il succède à Oaktree Capital Management (États-Unis) auquel il a repris les fonds.

« Nous sommes heureux de l’arrivée de Stirling Square Capital Partners en tant que nouvel actionnaire du groupe, qui va nous permettre d’accélérer notre déploiement international et lancer notre nouveau projet d’entreprise Verescence 2022 – Forming the future. Un projet qui s’accompagne d’un plan d’investissement massif de 122 millions d’euros. »

Thomas Riou, Président de Verescence.

Le groupe

Verescence est le numéro 1 mondial du flaconnage pour les secteurs de la parfumerie et des cosmétiques.
L’entreprise, qui a plus de 120 ans, possède 3 sites de fabrication et 4 de parachèvement dans le monde, dont 2 sont situés en Hauts-de-France : le site de production historique de la marque à Mers-les-Bains et une usine de parachèvement à Abbeville.
Le groupe produit un total de 500 millions de flacons par an et emploie 2 300 personnes.
Sources : Verescence, Usine nouvelle, Premium Beauty News (intw. T. Riou)

Le groupe Maroquinerie Thomas investit 6M€ dans une usine à Arras

Maroquinerie Thomas, une entreprise familiale et française

Créée en 1937 par Auguste Thomas, la Maroquinerie Thomas est un fabricant d’articles de maroquinerie, pour le compte de marques de luxe, en particulier françaises. Cette fabrication « made in France » de la maroquinerie est mise à l’honneur dans le monde entier. Succès oblige, dans les années 70, le groupe décide de mettre son savoir-faire dans l’univers du cuir au service des grandes marques de luxe. C’est le début de sous-traitance pour le groupe français La Maroquinerie Thomas.
Actuellement, le groupe est dirigé par Thierry et Yann Thomas, ainsi que par plusieurs autres membres de la famille. En 2017, La Maroquinerie Thomas affiche un chiffre d’affaires de 99,5 M€ et représente près de 1 300 salariés en France.

Maroquinerie Thomas choisit les Hauts-de-France et investit à Arras

Face au succès du « Made in France », la Maroquinerie Thomas a souhaité disposer d’une nouvelle unité de fabrication pour poursuivre son développement en France. Après plusieurs mois de recherches, le groupe français a retenu les Hauts-de-France et plus particulièrement sa zone d’activités Actiparc à Arras.  La Communauté Urbaine d’Arras répondait au mieux aux nombreux critères imposés par le secteur du luxe (accessibilité, qualité de vie, disponibilité de l’emploi féminin, culture du travail, dispositifs d’aides financières à l’implantation et à la formation…). De plus, la Maroquinerie Thomas possède déjà un atelier de fabrication, à Bapaume, ce qui permettra au groupe français d’envisager des synergies industrielles.
La Maroquinerie Thomas va donc investir plus de 6M€ dans la construction de ce nouvel atelier, qui s’étendra sur près de 3 000 m² et va générer plus de 250 emplois d’ici 4 ans. Le démarrage des travaux est prévu pour le début de l’année 2019.

Actiparc, un des reflets de l’attractivité de la région

Aménagé par la CUA, Actiparc a été pensé pour satisfaire les entreprises quant à leurs conditions d’implantation : accessibilité, desserte, voirie… La zone d’activités compte 31 entreprises en activité, employant près de 1 500 salariés dans 188 000 m² de bâtiments en service et représente 575m€ d’investissements privés. De sérieux avantages qui ont amenés la Maroquinerie Thomas à retenir le site d’Arras.
Pascal Lachambre, président de la CUA, se réjouit de cette arrivée chez Actiparc : « La preuve concrète de notre attractivité, reconnue par le monde économique, et notamment dans le monde de l’industrie.  Après l’annonce de l’implantation du LFB, Laboratoire de fractionnement biologique, l’extension spectaculaire de la plateforme logistique Orchestra, mais aussi le développement d’un grand nombre de nos entreprises, le Grand Arras tient toute sa place dans le développement économique de la Région Hauts-de-France. »
Source : thomasmaroquinerie.fr, Voix du Nord, L’Avenir de l’Artois, le Journal des Entreprises

Verescence transforme son usine de Mers-les-bains

La recherche de l’excellence

Fort de son positionnement de leader mondial du flaconnage de luxe, le verrier Verescence souhaite consolider ce dernier et devenir la référence mondiale sur le marché de la beauté. Pour cela, le groupe a lancé un plan de modernisation international de 100 millions d’euros en 2016, baptisé « Excellence 2018 ». Un tiers de cet investissement sera consacré à l’usine Française de Mers-les-Bains, soit 30 millions d’euros, démontrant l’importance du site dans la stratégie mondiale du groupe.
Axé principalement sur la modernisation de l’outil industriel, l’investissement « Mers 2018 » devrait également permettre d’améliorer les conditions de travail des salariés tout en intégrant un volet RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise).
A la fin du plan d’investissement prévue en 2018, Verescence sera donc en mesure d’atteindre l’excellence sur tous les fronts :

  • Pour ses clients : toujours plus de qualité et de service (supply chain avec les meilleurs délais, innovation, service client…)
  • Pour ses salariés : meilleures conditions de travail et de vie (création d’un réfectoire, meilleure ergonomie des outils de travail, réorganisation des lignes de production…)
  • Pour l’environnement : une amélioration des outils de production permettant un plus grand respect de l’environnement

Un nouveau four à la pointe de l’innovation

Un des plus importants investissements du plan Excellence 2018, à hauteur de 11 millions d’euros, a permis la reconstruction du four 6 de l’usine de Mers-les-Bains.
Ce four, l’un des plus gros au monde, permet à l’usine de sortir 700 000 flacons par jour, grâce à ses 6 lignes de production. C’est sur ce dernier que sont produits les flacons en verre « extra blanc », qui fait la fierté de la marque et le bonheur des clients du secteur luxe, tels que Prada, Lancôme, Hermès, Dior…
Cet investissement nécessaire (la durée de vie d’un four est de 10 ans) a permis à l’usine de se doter d’outillages avec les dernières technologies en terme de production, mais également réduire sa consommation d’énergie de 15 % et ses émissions de CO2 de 40%.

L’entreprise

Le groupe Verescence est détenu par le fond d’investissement américain Oaktree. Le groupe compte 4 sites de fabrication pour le verre et 5 sites de parachèvement dans le monde (France, Espagne, USA, Brésil), dont une usine verrière et une de parachèvement en Hauts-de-France, respectivement à Mers-les-Bains et Abbeville.
Au total, le groupe compte 2950 employés dont 820 sur le site de Mers-les-Bains et produit chaque année 1 milliard de flacons (200 millions à Mers-les-Bains), notamment pour les secteurs de la parfumerie et des cosmétiques.