5 bonnes raisons de se développer sur le marché agroalimentaire français

5 Oct 2021
Temps de lecture estimé : 6 minutes
5 bonnes raisons de se développer sur le marché agroalimentaire français
5 Oct 2021
Temps de lecture estimé : 6 minutes

Vous souhaitez implanter un nouveau site de production agroalimentaire ou une base logistique en Europe ?

Dans votre étude de localisation, vous allez d’abord comparer les différents marchés nationaux afin de choisir un territoire d’implantation.
Puissance agricole, dotée d’un écosystème agroalimentaire dense, la France dispose d’atouts importants pour les candidats à l’implantation.

Dans cet article, nous vous présentons 5 excellentes raisons d’envisager le marché français dans le cadre de votre projet de développement agroalimentaire.

L’industrie agroalimentaire, premier secteur industriel en France

Pour les porteurs de projet, la puissance de l’agroalimentaire en France est un atout. En effet, l’IAA est le premier secteur industriel hexagonal :

  • En termes de chiffre d’affaires : elle atteint près de 200 milliards d’euros
  • En matière d’emploi : elle réunit près de 430 000 salariés

La force de l’IAA française s’appuie sur la diversité des productions agricoles, permise par la géographie du pays et sa variété de climats. En effet, du Nord au Sud du pays, l’agriculture française produit une large palette de fruits et légumes, mais aussi des céréales, de la viande, des protéines végétales… Il faut aussi ajouter les ressources halieutiques offertes par les façades littorales.

Cette diversité agricole a entraîné la constitution d’un écosystème agroalimentaire dense, dédié notamment à la première transformation. En France, les entreprises agroalimentaires transforment environ 70% de la production agricole nationale.
En choisissant l’Hexagone pour votre futur site de production, vous bénéficiez donc de conditions optimales pour trouver des matières premières à proximité. De plus, l’existence d’un écosystème très dense de fournisseurs et de sous-traitants agit comme un facilitateur pour vos activités.

Enfin, le pays se situe au 4ème rang mondial pour les exportations de produits alimentaires. 21 % du chiffre d’affaires de l’IAA française sont réalisés à l’export. Un chiffre qui s’explique par la présence de plusieurs leaders mondiaux en France (Danone, Lactalis, Pernod-Ricard…) mais aussi par la valeur du “made in France”.

Une situation idéale au cœur des marchés européens

La situation géographique de la France, au carrefour des marchés européens, est évidemment un atout si vous souhaitez développer ou intensifier votre présence sur le Vieux Continent.

En effet, la France possède des frontières terrestres avec la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et la péninsule ibérique. Il faut aussi considérer la proximité du Royaume-Uni, par voie maritime ou via le Tunnel sous la Manche.

Au total, une implantation sur le territoire français vous offre un accès direct aux zones les plus denses et les plus prospères du continent européen.

De ce point de vue, l’exemple des Hauts-de-France est particulièrement éclairant. En implantant votre nouveau site dans la région, vous disposez d’un accès à un marché de 78 millions de consommateurs dans un rayon de 300 kilomètres, incluant notamment plusieurs grandes métropoles européennes (Londres, Cologne, Amsterdam, Paris, Bruxelles…). De plus, l’excellence du réseau d’infrastructures des Hauts-de-France favorise l’accessibilité à ce marché.

 

Par ailleurs, les 4 façades maritimes de la France : la mer du Nord, la Manche, l’Océan Atlantique et la mer Méditerranée, facilitent grandement le transport maritime des marchandises.

Que vous ayez besoin d’un accès direct à vos zones de chalandise ou d’infrastructures de transport performantes pour rayonner sur vos marchés, le territoire français répond à vos besoins. En effet, la France est dotée d’infrastructures routières, ferroviaires, fluviales, aéroportuaires et maritimes de qualité et en densité suffisante pour répondre à vos problématiques.

La valeur du “made in France”

Le « made in France » apporte une valeur ajoutée à votre production agroalimentaire, que vous cibliez le marché hexagonal ou l’international.

Au niveau national, les consommateurs français sont très attachés à la proximité, à la traçabilité et à la qualité des produits. La consommation de produits alimentaires « made in France » est un moyen de défendre des valeurs sociétales ou environnementales :

  • Soutien aux producteurs locaux, à l’économie et à l’emploi local
  • Préférence accordée aux circuits de distribution courts
  • Gage de qualité et de savoir-faire

Quand on leur demande pour quel secteur ils souhaitent privilégier le fait que les produits soient fabriqués en France, 67 % des Français placent les produits alimentaires en première position. Ils sont même 77 % à se déclarer prêts à payer plus cher pour acheter français. Cette volonté de consommer « made in France » s’est même accentuée avec la crise sanitaire.

Par ailleurs, le « made in France » est aussi un solide argument à l’export. En effet, 33% de la population mondiale considère que le « made in France » est un gage de haute qualité. En termes de qualité perçue des produits agroalimentaires, la France se classe en 2ème position, seulement devancée par le Japon. Surtout, le « made in France » séduit sur tous les continents, notamment en Asie et au Moyen-Orient.

“La mention « Fabriqué en France » est pour nous un avantage indéniable. Sur le marché français, c’est évident. Pour le marché asiatique, et pour toute l’Asie puisqu’on livre 30 % de notre production en Asie, le fait de fabriquer une crème glacée de luxe, fabriquée en France, rehausse cette image de produit qualitatif. C’est clairement un avantage pour le développement de notre marché en Asie.” David Caron, Directeur de l’usine Häagen-Dazs d’Arras

Une destination attractive en dépit des idées reçues

De nombreux grands groupes internationaux tels que Herta, McCain, Häagen-Dazs, Nestlé, Coca Cola, ou Cargill ont choisi de s’implanter en France. Pourtant, certaines idées reçues sur le marché français persistent.

 

Première idée reçue : « La France ne serait pas compétitive en termes de coûts ». C’est faux. En 2019, la compétitivité du coût du travail en France se situe au même niveau qu’en Allemagne et dans les pays du Benelux.

 

Ces dernières années, les réformes se sont accélérées pour aligner les taux de prélèvement français sur ceux des autres pays européens :

  • Le coût employeur du salaire minimum a été revu à la baisse
  • Les charges patronales ont été divisées par 8 pour les salaires proches du SMIC
  • Les cotisations sociales d’assurance maladie ont été allégées de 6 points pour les salaires n’excédant pas 2,5 SMIC

Parfois perçue comme trop rigide, l’organisation du travail en France a gagné en flexibilité. Plusieurs dispositifs permettent de porter la durée hebdomadaire de travail au-delà des 35 heures légales. Par ailleurs, le recours à l’emploi intérimaire permet de s’adapter aux besoins de production.

Selon une autre idée persistante, il serait impossible de licencier en France. Pourtant, la loi Travail a largement simplifié le licenciement économique en élargissant les critères permettant d’y recourir.

Enfin, les démarches pour créer une structure juridique en France sont désormais plus rapides que partout ailleurs en Europe : 4 jours… contre 13 en moyenne !

Des partenaires locaux au service de votre succès

Enfin, la présence de partenaires locaux facilite vos démarches d’implantation sur le territoire français.

En amont de votre implantation, vous pouvez compter sur les agences de promotion économique, comme Nord France Invest en Hauts-de-France, pour vous accompagner dans votre projet.

Les agences de promotion économique des territoires vous aident à :

  • trouver votre futur site d’implantation sur la base du cahier des charges que vous leur partagez
  • optimiser l’ingénierie financière de votre projet et faciliter vos démarches administratives
  • nouer des relations avec les autorités et vous intégrer au tissu économique local

Découvrez nos partenaires.

 

La France offre un contexte très favorable aux entreprises agroalimentaires candidates à l’implantation.

La géographie française, la variété de ses productions, la densité de l’écosystème agroalimentaire, la force du « made  in France » et, plus récemment, les efforts en termes de fiscalité et de simplification des démarches d’implantation concourent à l’attractivité de la destination France.

Découvrez, dans notre dernier livre blanc, comment la France reste un territoire fort pour les IAA, entre ses atouts géographiques et historiques, et la dynamique d’innovation portée par les acteurs.

 

Agro-alimentaire : quelles sont les nouvelles tendances ? Téléchargez notre Livre Blanc exclusif.