COVID19 : l’Institut Pasteur de Lille mobilisé
9 Avr 2020
Business, Santé
Temps de lecture estimé : 3 minutes
COVID19 : l’Institut Pasteur de Lille mobilisé
9 Apr 2020
Business, Santé
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Article mis à jour le 28 mai
L’institut Pasteur à la recherche de volontaires pour tester l’efficacité du BCG
Afin de tester l’efficacité du BCG en prévention du COVID19, un essai clinique est entrain de se mettre en place. Pour cela, l’Institut Pasteur est à la recherche d’au moins 1 000 volontaires sains, si possibles du corps médical (ces derniers étant les plus exposés).
Afin de mener cet essai, seule une moitié des participants sera (re)vaccinée. Si des résultats significatifs en ressortent, alors le BCG pourra être utilisé en prévention du virus.

Démarrage de l’étude d’efficacité du BCG face au COVID-19

L’Institut Pasteur de Lille a réussi à constituer un échantillon de 1 000 personnes pour étudier la protection induite par le BCG face au coronavirus.
En effet, les chercheurs aimeraient définir si le vaccin permet de renforcer l’immunité innée des sujets exposés, les aidant ainsi à lutter contre le coronavirus.
Les résultats de l’étude sont attendus dans 6 à 12 mois

Une unité de recherche spécialisée dans les coronavirus à l’Institut Pasteur de Lille

La recherche bat son plein à l’Institut Pasteur de Lille, où une « task force » dédiée cherche un remède au COVID19.
Spécialisée dans ce type de virus depuis 2013, une équipe d’une vingtaine de chercheurs est dédiée depuis fin février à la lutte contre la pandémie mondiale. Elle regroupe des membres de plusieurs laboratoires régionaux : CNRS, Inserm, Université De Lille, CHU de Lille et Apteeus. Découvrez le site COVID dédié de l’Institut Pasteur.

3 objectifs stratégiques dans la lutte contre le COVID19

Afin de lutter durablement contre ce type de crises sanitaires, la « task force » de l’Institut Pasteur de Lille s’est fixée une ligne directrice en 3 étapes :
1. Comprendre le fonctionnement du COVID19 et y trouver un remède
Pour cela, les chercheurs ont réalisé un benchmark de tous les médicaments déjà existants dans le monde, afin d’identifier ceux qui seraient capables d’inhiber le virus. Près de 2 000 molécules sont actuellement en cours de test (molécule seule ou combinaison de médicaments), afin d’évaluer leur efficacité. Les chercheurs utilisent comme références la chloroquine et l’hydroxychloroquine.
Un essai clinique sera mis en place avec le centre hospitalier de Lille sur les tests les plus probants. Les premiers résultats de ces expériences devraient être connus ces jours-ci.

« On a la capacité particulière de pouvoir tester des molécules sur le virus grâce à des robots dans un laboratoire de confinement P3, ce qui est une installation unique et nous permet d’aller très vite dans l’observation des effets des molécules sur ces cellules et le virus », détaille Benoit Déprez, Directeur scientifique de l’Institut Pasteur de Lille.

2. Mettre au point un vaccin et définir les catégories de population pouvant recevoir ce vaccin préventif
3. Continuer la recherche de nouveaux médicaments dans la lutte contre les coronavirus afin d’anticiper l’émergence d’une nouvelle forme de ce type de virus

Le BCG, invention de l’Institut Pasteur de Lille, efficace ?

De nombreux pays européens (dont la France) et l’Australie mettent en place des essais cliniques afin de tester l’efficacité du BCG (Bacille Calmette Guerin) contre le COVID19.
Ce vaccin contre la tuberculose a été élaboré, il y a 100 ans, à l’Institut Pasteur de Lille par Calmette et Guérin.
Il permettrait, de prime abord, de diminuer les symptômes du COVID19 et d’en éviter certaines formes graves.

« Ce serait magnifique que ce vaccin puisse contribuer à atténuer les conséquences de l’infection par leSARS-CoV2, aux côtés d’autres traitements » souligne le Pr Xavier Nassif, Directeur Général de l’Institut Pasteur de Lille

Sources : Institut Pasteur Lille, CNEWS, France 3, La Voix du Nord

saucisses herta
27 Nov 2020
Agro-alimentaire, Investissement

Herta investit 58,5 M€ en Hauts-de-France

19 Nov 2020
Business, Services

Comment se porte la relation client en France en 2019 ?