Anglais Néerlandais Japonais Chinois Allemand Espagnol Portugais

Une bonne année en prévision pour Schaeffler à Calais

29 janv. 2018 | À la une, Mobilité, Investissements

Schaeffler décide de produire et d’exporter ses chaînes de distribution depuis Calais vers les Etats-Unis. Une marque de confiance du groupe vers son site des Hauts-de-France.

Schaeffler à Calais vise une bonne année 2018

2018 l’année du rebond pour Schaeffler

L’équipementier automobile et industriel Schaeffler possède un site de production de chaînes de distribution en Hauts-de-France à Calais. Le groupe a investi en 2013 20M€ dans une usine de 41 000m² pour produire jusqu’à 33km de chaîne par jour. Après une année 2016 exceptionnelle et une année 2017 plus difficile, 2018 est l’année du rebond pour Schaeffler à Calais.

Relocalisation de production vers Calais

Le groupe allemand rapatrie vers son site des Hauts-de-France une partie de la production d’une unité américaine. « Ce n’est pas une usine, mais un département d’une usine Schaeffler qui ferme aux Etats-Unis. La décision du groupe s’appuie sur le constat qu’il est plus intéressant de fabriquer les chaînes à Calais et de les exporter aux Etats-Unis, que de les fabriquer là-bas. » explique Slimane Reguig directeur du site depuis octobre 2015.

Une marque de confiance du groupe vers son site des Hauts-de-France

Le site de Calais fabriquera des chaînes de distribution pour General Motors et Ford et bientôt pour Jaguar, Audi et Daimler. Cette relocalisation de machines vers Calais est une forme d’investissement. «  [C’est] une marque de confiance en l’excellence opérationnelle de notre usine. Une excellence due à son équipe. » confie le directeur du site.

Source : Nord Littoral

Retour

Actus

Le japonais TAKARA Foods s’implante en Hauts-de-France

Pour sa première implantation en Europe, le japonais TAKARA Foods, spécialisé dans l’agroalimentaire, a choisi les Hauts-de-France !

Nouvelle implantation de Kubota en Hauts-de-France

Le groupe japonais Kubota investit en Hauts-de-France pour la création de son centre européen de R&D. Une centaine d’emplois y seront créés à terme.