Heineken : une technologie de pointe en Hauts-de-France
13 Juin 2019
Agro-alimentaire, Investissement
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Heineken : une technologie de pointe en Hauts-de-France
13 Jun 2019
Agro-alimentaire, Investissement
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un investissement de 5,5 millions d’euros

Nous vous annoncions l’investissement début 2018 (https://www.nordfranceinvest.com/actualites/actualite-detaillee/heineken-investit-8mEUR-sur-son-site-des-hauts-de-france.html), aujourd’hui nous vous en disons plus sur cette innovation de pointe détenue en France, par la Brasserie du Pélican de Mons-en-Baroeul.
Grâce à un investissement de 5,5 millions d’euros, l’usine Heineken des Hauts-de-France est désormais équipée d’une nouvelle ligne de conditionnement de fûts dernière génération, à destination du marché hors-domicile. Elle sera la seule des usines françaises du groupe à détenir cette technologie : the Blade. Une preuve de confiance, qui permet au site de gagner en qualification, expertise mais surtout en compétitivité.
 « Nous avons dû apprendre de nouvelles compétences, telles que le soufflage ou la pose de sleeves », indique Antoine Clément, directeur de l’usine. 
Cette innovation, brevetée par Heineken, permet la production de fûts de bière pour les professionnels (cafés / hôtels-restaurants) ne disposant pas de pompes. Son innovation réside dans sa capacité à garantir les qualités gustatives et l’effervescence du produit jusqu’à 6 semaines, sans ajout de gaz. A noter que les fûts The Blade étaient jusqu’alors importés en France.
La ligne de production the Blade des Hauts-de-France va permettre le développement au national, d’une offre à fort potentiel de croissance. Au total, avec Mons-en-Baroeul, 6 sites dans le monde détiennent cette technologie. Les 5 autres sites se situent en Autriche, Roumanie, Pays-Bas, Grèce, Italie et au Royaume-Uni.
The Blade 3 en chiffres clés :

  • Un investissement de 5,5 millions d’euros
  • Recrutement de 10 nouveaux salariés
  • Enfutage de 270 unités par heure

Marcq-en-Baroeul, un site d’importance stratégique pour Heineken

Ce site, idéalement situé au cœur de l’Europe du nord, permet à la marque de desservir les marchés français et européen.
La Brasserie du Pélican est le seul site Français du groupe disposant d’une ligne de production de boîtes (cannettes). C’est la plus grande usine Heineken en France en termes de surface (22 ha), mais également en termes de rendement, avec une capacité de production de 3,5 millions d’hectolitres par an. Elle compte à l’heure actuelle plus de 130 références.
Le groupe Heineken « confirme sa confiance dans les équipes et l’importance stratégique du site », par des investissements réguliers. En tout, le groupe aura injecté 73 millions d’euros en région depuis 2010. Des investissements qui ont permis une augmentation de 75% de la production en 10 ans.
Mais le groupe ne compte pas en rester là. Un investissement complémentaire de 11 millions d’euros pour la rénovation et l’amélioration des outils de production est déjà en projet pour 2019.

Une présence historique en région

Implantée en Hauts-de-France depuis 1921 (près de 100 ans), La Brasserie du Pélican (Pelforth), qui a rejoint le groupe Heineken en 1986, est devenue un acteur incontournable de la filière brassicole régionale. Elle en est le principal employeur avec plus de 300 salariés et 40% de l’emploi régional sur ce secteur. L’entreprise génère à elle seule près de 2 000 emplois indirects.

Le secteur de la bière en HDF

Les Hauts-de-France sont la 2ème région française sur le secteur brassicole, avec une production de 6 millions d’hectolitres par an, ce qui représente 30% de la production nationale. En plus du groupe Heineken, la région compte une soixantaine de brasseries en France.
En savoir plus sur le secteur IAA en Hauts-de-France.

Trouvez le site idéal pour l'implantation de votre entreprise
3 Mar 2021
Business

IDE : les Hauts‐de‐France résistent à la baisse attendue

16 Feb 2021
Ferroviaire, Investissement

Ferroviaire : Alstom acquiert Bombardier Transport