Les protéines en Hauts-de-France

Le marché des protéines
en Hauts-de-France

Région leader en France sur le marché en pleine croissance des protéines, les Hauts-de-France disposent d’atouts-clés pour vous aider à développer votre projet, et notamment une agriculture et une filière agro-alimentaire forte. Bénéficiez d’un écosystème très dense, de centres de recherche et d’innovation performants pour investir dans un secteur en plein essor et, par ailleurs, soutenu par les pouvoirs publics.

Le marché des protéines en Hauts-de-France

Région leader en France sur le marché en pleine croissance des protéines, les Hauts-de-France disposent d’atouts-clés pour vous aider à développer votre projet, et notamment une agriculture et une filière agro-alimentaire forte. Bénéficiez d’un écosystème très dense, de centres de recherche et d’innovation performants pour investir dans un secteur en plein essor et, par ailleurs, soutenu par les pouvoirs publics.

Le secteur des protéines en France

Le marché mondial des protéines est en plein essor. Selon les prévisions, la demande mondiale devrait augmenter de 40% d’ici 2030. Le marché est porté par la demande en protéines végétales (+43% à l’horizon 2030) ou encore les protéines d’insectes et d’algues. La demande en protéines est soutenue par la croissance démographique et les transitions alimentaires.

En 2018, la production nationale de protéines de la France lui permettait de répondre à 63% des besoins nationaux. Aujourd’hui, la France dépend pour moitié des importations de protéines végétales pour l’alimentation du bétail. Elle importe notamment du soja en provenance des Etats-Unis ou du Brésil.

En 2020, le gouvernement a fait du développement du marché des protéines végétales un enjeu-phare en termes de souveraineté alimentaire. La stratégie nationale sur les protéines végétales est l’une des principales mesures du volet agricole du plan de relance présenté par le ministère de l’Economie.

Ce plan a l’ambition de répondre à deux autres grands enjeux :

  • Le défi climatique, à travers la réintroduction des légumineuses dans les rotations et la relocalisation de l’alimentation destinée à l’élevage
  • La transition alimentaire

Le gouvernement affiche l’objectif de faire de la France un leader de la protéine végétale pour l’alimentation humaine. Il prévoit donc un renforcement de l’investissement pour accompagner la structuration des filières.

Dans cette dynamique de développement du marché des protéines, la région Hauts-de-France a pour ambition de se positionner d’ici à 2025 comme région leader sur les nouvelles protéines.

Les Hauts-de-France, une région leader sur le marché des protéines

Les Hauts-de-France, 1ère région de culture de protéines végétales et de protéines d’insectes en France

  • 45 000 ha dédiés à la culture de protéines végétales
  • 288 millions € de chiffre d’affaires annuel sur le marché des protéines
  • Les principales productions régionales :
    o Les oléagineux (colza, tournesol, soja)
    o Les protéagineux (pois, féverole)
    o Les légumineuses fourragères
  • Région leader pour les protéines d’insectes

Des leaders internationaux spécialisés dans le développement et la fabrication de protéines

Roquette, précurseur et leader sur le marché des protéines végétales

Avec plus de 40 ans d’expérience dans la R&D sur les protéines végétales, Roquette est idéalement placé pour répondre à la croissance de la demande mondiale.

Depuis plusieurs années, l’entreprise étudie les prochaines générations de protéines d’origine végétale pour identifier les sources les plus efficaces et durables et répondre aux besoins des producteurs alimentaires.

Dernièrement, Roquette s’est positionnée en particulier sur la transformation de la féverole et du pois jaune, à la fois pour leurs propriétés nutritives et pour leur faible impact environnemental.

En Europe, Roquette a investi sur un site de production de protéines de pois à Vic-sur-Aisne, Hauts-de-France.

NxtFood, spécialiste des produits végétaux alternatifs à la viande

NxtFood développe et fabrique des alternatives à la viande 100% d’origine végétale et fabriquées en France. La startup lilloise a réalisé une levée de fonds supérieure à 10M€ auprès de Roquette Ventures et Creadev.

L’entreprise développe en région Hauts-de-Franc, à Vitry en Artois, une nouvelle usine de production de steaks végétaux dont la mise en service est prévue pour 2022. Elle entend ainsi répondre à une demande croissante des consommateurs pour les protéines végétales.

Ÿnsect et Innovafeed, deux success stories de fabricants de protéines d’insectes

Face à la demande mondiale croissante en protéines, la fabrication de protéines d’insectes apparait comme une alternative écologique et durable. Deux acteurs majeurs du secteur, Ynsect et Innovafeed ont choisi les Hauts-de-France pour développer leurs activités.

Ÿnsect construit à Poulainville (près d’Amiens) la plus grande ferme verticale du monde, destinée à l’élevage et la transformation des scarabées Molitor pour l’alimentation animale et la production d’engrais. En 2021, Ÿnsect se tourne également vers le marché de l’alimentation humaine, comme en témoigne l’acquisition de l’entreprise néerlandaise Protifarm.

Autre pépite du secteur, Innovafeed a ouvert en 2020 son nouveau site de production à Nesles, dans la Somme.

UN DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DES PROTÉINES QUI S’APPUIE SUR LA FORCE DU SECTEUR IAA EN RÉGION

Dans les Hauts-de-France, le secteur des protéines profite de la vitalité de la filière agroalimentaire. 3ème région française en termes d’effectifs dans l’IAA et 1ère région exportatrice de produits agroalimentaires, les Hauts-de-France offrent un vaste panorama de partenaires potentiels pour les fabricants de protéines.

Le tissu agroalimentaire régional est composé de grands groupes internationaux (Barilla, Coca-Cola, Danone,…) mais aussi d’entreprises régionales qui sont devenues des leaders de leur marché (Bonduelle, Roquette,…).

FOCUS VIANDE

La présence de nombreux acteurs du secteur viande dans la région offre des opportunités de partenariats industriels aux fabricants de protéines.

FOCUS POISSON

Le port de Boulogne-sur-Mer est non seulement le 1er port de pêche en France mais surtout le 1er centre européen de transformation des produits de la mer.

Autour de ce point névralgique s’est constituée une filière complète active sur tous les segments : salage, conserverie, plats préparés,…

FOCUS petfood

Enfin, une partie des protéines produites par la région est utilisée dans la production d’aliments pour les animaux de compagnie. Plusieurs acteurs sont effectivement présents dans la région : Nestlé Purina, Continentale Nutrition, Royal Canin, …

Une dynamique forte en termes de R&D et d’innovation

Des centres de recherche reconnus

La région Hauts-de-France compte plusieurs centres d’études et de recherche impliqués à différents degrés dans les protéines végétales et alternatives :

  • JUNIA
  • UPJV – Université Picardie Jules Verne
  • UniLaSalle
  • Université Technologique de Compiègne (UTC)
  • Institut Charles Violette

Ces établissements ont tous une expertise en matière de recherche sur les ressources agroalimentaires et le bioraffinage. Plusieurs projets portent spécifiquement sur l’innovation protéinique.

Outre leur activité de R&D, ces établissements sont également des centres de formation qui fournissent aux acteurs de l’industrie agroalimentaire une main-d’œuvre qualifiée disponible en région.

Des plateformes d’innovation spécialisées

La région présente aussi plusieurs plateformes de R&D et d’innovation sous contrat privé disposant d’une expertise sur les protéines :

  • Improve est l’un des rares centres au monde dédié exclusivement à la valorisation protéines végétales et alternatives.
  • Extractis est un centre technologique spécialisé dans les processus d’extraction des plantes. Il peut intervenir en complément d’Improve sur des projets à grande échelle.
  • Adrianor est une plateforme d’innovation experte dans l’élaboration de produits alimentaires

Focus sur Improve

Située à Amiens, Improve (Institut Mutualisé pour les Protéines végétales) est un centre de R&D privé spécialisé dans les protéines. Il fournit à plus de 420 clients internationaux une expertise, des services et des équipements pour l’extraction et la valorisation des protéines végétales et alternatives (algues, insectes,…).

IAR, un cluster d’innovation dédié à la bioéconomie

Enfin, le pôle IAR (Industrie et Agro-ressources), situé à Laon dans l’Aisne, fédère 450 membres dans le but de valoriser toutes les composantes des plantes, et leurs sous-produits, à des fins industrielles, dans un souci de développement durable.

Dans le cadre de ses activités, le pôle IAR a créé et coordonne Protéines France, l’association qui rassemble les leaders du marché des protéines actifs en France. Par ailleurs, IAR dirige un groupe de travail dédié aux protéines végétales et alternatives au sein duquel chercheurs et entreprises se rencontrent pour initier de nouveaux partenariats ou collaborations.

UN APPUI FINANCIER PUBLIC DÉDIÉ AU DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE PROTÉINES

Le plan national pour les protéines prévoit un soutien financier pour :

  • Les investissements essentiels à la structuration et à l’expansion du secteur
  • La R&D et l’innovation

Un accompagnement de BPI France est également prévu pour les startups et les PME du secteur protéines.

Sont éligibles à ce soutien :

  • Les entreprises et ententes d’entreprises spécialisées dans la sélection des variétés
  • Les acteurs du secteur des protéines végétales, de la pré-production à la distribution, l’entreposage, la transformation et les ventes.
  • Les startups et entreprises qui développent des produits, des technologies ou des services innovants dans les protéines végétales ou alternatives

Vous avez un projet dans le secteur des protéines ? Vous aimeriez en savoir plus sur les atouts de la région Hauts-de-France ? Vous recherchez des partenaires R&D ou vous voulez vous renseigner sur les opportunités de financement ?

Nord France Invest, l’agence de promotion économique des Hauts-de-France vous accompagne dans votre projet d’implantation.