Le marché des véhicules électriques en Hauts-de-France

L’industrie automobile française s’est emparée de l’opportunité du marché de la mobilité durable. En effet, depuis une dizaine d’années, une toute nouvelle génération de véhicules se développe fortement sur le marché français, notamment les véhicules hybrides non-rechargeables, les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques. Une aubaine pour la région Hauts-de-France qui est la première région pour la production de véhicules et boîtes de vitesses, avec des acteurs présents sur pas moins de 7 sites constructeurs. Ainsi, toute la filière est en marche pour la transition technologique des véhicules électriques et hybrides.

Le marché des véhicules électriques en Hauts-de-France

L’industrie automobile française s’est emparée de l’opportunité du marché de la mobilité durable. En effet, depuis une dizaine d’années, une toute nouvelle génération de véhicules se développe fortement sur le marché français, notamment les véhicules hybrides non-rechargeables, les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques. Une aubaine pour la région Hauts-de-France qui est la première région pour la production de véhicules et boîtes de vitesses, avec des acteurs présents sur pas moins de 7 sites constructeurs. Ainsi, toute la filière est en marche pour la transition technologique des véhicules électriques et hybrides.

Les investissements majeurs en faveur du véhicule électrique

Cela fait déjà quelques années que les constructeurs automobile des Hauts-de-France investissent dans l’électrique.

Début de la production du 1er utilitaire électrique de Renault, le Kangoo ZE

 

Lancement de la Yaris hybride par Toyota, un véhicule assemblé à Valenciennes

Inauguration d’un centre de test de batteries pour véhicules électriques en Hauts-de-France

 

BYD annonce l’implantation d’une usine d’assemblage de bus électriques en région

Renault annonce la création d’une plateforme Alliance autour du véhicule électrique dans son usine de Douai

Toyota annonce la production d’un nouveau modèle 100% hybride : le SUV Yaris Cross

Ils développent des véhicules électriques en Hauts-de-France !

L’écosystème automobile en Hauts-de-France est en marche sur le véhicule électrique.

MCA à Maubeuge

450 millions d’euros ont été investis pour la nouvelle génération de Renault Kangoo, dont la version électrique.

UMV Valenciennes

L’usine produit les boîtes de vitesses de PSA. Et depuis janvier 2019, un réducteur RG pour voitures électriques y est fabriqué : il équipera les modèles de PSA dès 2020.

La Française de Mécanique à Douvrin

C’est la seule à produire le moteur hybride EP PHEV pour PSA, une ligne prévue pour 350.000 modèles par an.

L’usine PSA à Hordain

Ex-Sevelnord, l’usine PSA fabrique de petits utilitaires et se prépare à assembler le e-K Zéro, fourgon compact 100 % électrique.

Renault Douai

Est aménagée la future plateforme électrique de Renault-Nissan, avec la perspective de produire deux nouveaux véhicules en 2021.

DBT à Brebières, près de Douai

Il est le leader français des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques.

Logo Toyota

Toyota

L’usine Toyota, à Onnaing, a fait depuis longtemps le choix de l’hybride. Il représente désormais 60 % des 225.000 Yaris produites chaque année dans l’usine valenciennoise. Depuis 2020, l’usine produit également un nouveau modèle : la Yaris Cross hybride.

BYD

Le leader chinois des bus électriques a investi 10 M€ dans les Hauts-de-France, pour implanter son premier site d’assemblage d’autobus et d’autocars d’Europe occidentale et déployer sa stratégie France.

Hauts-de-France : un atout pour le développement de la mobilité verte

Bénéficiez de nombreux atouts pour développer votre activité en vous implantant dans les Hauts-de-France.

Les Hauts-de-France : un tremplin vers l’import / export

Les Hauts-de-France bénéficient d’un positionnement géographique exceptionnel et privilégié. Situés en plein milieu du triangle Paris-Londres-Bruxelles, les Hauts-de-France sont un carrefour stratégique entre les régions les plus riches d’Europe (l’Ile-de-France, l’Europe du Nord et le Rhin-Ruhr). De plus, la façade maritime et l’accès aux principaux ports européens facilitent vos échanges avec le grand international. Pour votre implantation, profitez de cet emplacement stratégique !

Les nouvelles politiques : une opportunité pour les constructeurs et équipementiers automobiles

Si le marché du véhicule électrique évolue fortement en France, c’est en partie grâce à l’État qui, depuis près d’une décennie, a mis en place de nombreuses politiques environnementales. Ces dernières visent à soutenir la filière et encourager les constructeurs à produire des véhicules à faible émission de carbone, comme :

  • le Plan Automobile en 2013
  • la Loi sur la transition énergétique pour la croissance verte en 2015
  • la Loi de finances en 2018
  • le Plan de relance automobile de 2020, suite à la crise COVID-19

Ces dispositifs visent à soutenir les industriels qui souhaitent :

  • se diversifier par des innovations de produits ou de procédés
  • moderniser leurs sites de production
  • accélérer la transformation numérique (industrie du futur)
  • améliorer la performance environnementale des leurs sites de production, notamment leur contribution à l’économie circulaire

Cette démarche est couplée à la mise en place de plusieurs dispositifs, pour inciter les consommateurs à changer leur comportement, comme :

  • des bonus écologiques pour des véhicules électriques et hybrides
  • le renouvellement « vert » du parc public
  • des aides financières pour le déploiement de bornes de recharge, etc.

Bénéficiez vous aussi de ce climat politique en faveur du véhicule électrique !

A l’échelle des Hauts-de-France, les autorités régionales soutiennent directement les industriels de la filière automobile, via des dispositifs d’aides personnalisés.

Focus sur le Crédit d’impôt recherche

Mesure générique de soutien aux activités de R&D (recherche et développement), le CIR (Crédit d’Impôt Recherche) réduit considérablement les dépenses de recherche fondamentale et de développement expérimental des entreprises, en leur permettant de les déduire de leur impôt, sous certaines conditions. Le taux du crédit d’impôt recherche est de :
  • 30 % pour les dépenses de recherche jusqu’à 100 millions d’euros
  • 5 % au delà
Ce dispositif est particulièrement bien adopté par les entreprises de la filière automobile.

L’innovation au service du développement des véhicules électriques en Hauts-de-France !

La région Hauts-de-France est le territoire par excellence des mobilités, porté par une ambition internationale. En région, de nombreux acteurs de la recherche, du développement ainsi que des réseaux de partenariats ont pour but de renforcer la filière automobile, notamment l’ARIA. Avec près de 200 acteurs publics et privés de la filière automobile, l’Association Régionale de l’Industrie Automobile a pour mission de contribuer à accroître la compétitivité des entreprises, de porter l’image de la filière automobile et de renforcer son attractivité.

Profitez de la dynamique d’un écosystème de croissance et d’innovation unique à la région Hauts-de-France. Ainsi que de lieux d’excellence pour la recherche et la R&D comme :

Le technopôle Transalley : une solution d’implantation sur-mesure pour vos projets

Lieu d’excellence d’ambition internationale, Transalley est un technopôle de 34 hectares dédié aux mobilités et transports durables, porteur d’un écosystème de croissance et d’innovation.

Il réunit entreprises, laboratoires de recherche et établissements de formation pour innover dans les mobilités et les transports durables, et notamment une multitude d’espaces adaptés aux professionnels : incubateur, pépinière et hôtel d’entreprises, équipements et espaces mutualisés (salles de réunion, coworking, amphithéâtre, showroom, salle immersive, piste extérieure, etc.). Une équipe d’experts est présente sur place pour accompagner les porteurs de projet, start-ups et entreprises dans le développement de leurs activités.

C’est un lieu-ressource propice au développement des entreprises. Situé au coeur d’un écosystème réunissant les acteurs de la filière mobilité et transports et dans l’un des territoires les plus dynamiques en matière d’automobile, de ferroviaire et de nouvelles mobilités, il est connecté à l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Transalley a reçu un label régional, Parc d’Innovation Hauts-de-France, unique dans la filière Mobilités.

L’Institut des Mobilités et des Transports Durables

L’Institut des Mobilité et des Transports Durables est à la croisée des dynamiques de l’Université Polytechnique Hauts-de-France et du technopôle Transalley. Il a pour vocation d’organiser des colloques, séminaires, présentations de travaux ou de produits, expositions, (temporaires et permanentes), conférences, etc.

Ses espaces :

  • Un grand showroom de 400 m2 : expositions autour des thèmes métiers, innovations et attractivité, en lien avec les industriels du territoire
  • Un showroom de recherche : état des lieux en temps réel des avancées des travaux des laboratoires de l’UPHF
  • Un amphi de 200 places rétractables, avec un équipement vidéo projection, des micros, des cabines de traduction…
  • 2 salles des commissions : modulables, 40 places chacune, équipement vidéo projection, micro, mur inscriptible…
  • Des salles immersives : 40 places, un écran de 7,20 m, vidéoprojecteur 3D/4K, tracking
  • Un Fablab qui accompagne des porteurs de projets de l’émergence d’une idée à sa réalisation
  • Une salle de restauration, un office équipé et un patio

GYROVIA : une piste de démonstration et d’expérimentation

GYROVIA est une piste d’expérimentation et de démonstration, située à quelques mètres de l’IMTD. Elle se consacre à la formation, la recherche, le développement et la promotion de nouvelles technologies, de nouveaux véhicules et aussi de nouveaux usages. Équipée et instrumentée, elle simule en toute sécurité des scénarii de circulation en environnement urbain, afin de présenter et promouvoir des véhicules automatisés, connectés et autonomes.

Le CRITT M2A

Centre de recherche et d’innovation technique et technologique en moteurs et acoustique automobiles indépendant, implanté sur plus de 10 000 m2. Le CRITT M2A à Bruay, s’impose aujourd’hui comme acteur majeur et outil structurant pour l’industrie automobile régionale, dans la réalisation d’essais en recherche et développement.

Il es organisé en 4 pôles d’activités : moteur, acoustique et vibration, turbocompresseur et dernièrement électrique. Ses compétences, reconnues en France et à l’international, lui valent de nombreux partenariats publics et académiques d’excellence. En très peu de temps, le CRITT M2A est devenu un spécialiste internationalement reconnu en tests de batteries et moteurs électriques.

Le projet C2E : de nouveaux bancs pour des essais d’électrification et d’hybridation des véhicules.

Les objectifs de ce projet ?

  • Anticiper et répondre aux besoins forts de l’industrie automobile, notamment dans le domaine des moteurs électriques
  • Mutualiser moyens et compétences au service de l’industrie automobile électrique, pour renforcer la compétitivité des industriels en phase amont
  • Apporter de nouvelles compétences aux industriels automobiles en favorisant le travail en mode collaboratif, grâce à une plate-forme régionale

Et aussi… 17 laboratoires, CNRS et universités françaises

Liens vers actualités :