Stockage énergie

La question du stockage de l’énergie est indissociable de celle d’une gestion efficace des énergies renouvelables. La Région Hauts-de-France, pleinement engagée dans la transition écologique et bioéconomique, développe des synergies entre initiatives privées et recherche publique pour faire émerger les bonnes solutions. Une opportunité à saisir pour les entreprises qui souhaitent se développer sur ce marché !

Stockage énergie

La question du stockage de l’énergie est indissociable de celle d’une gestion efficace des énergies renouvelables. La Région Hauts-de-France, pleinement engagée dans la transition écologique et bioéconomique, développe des synergies entre initiatives privées et recherche publique pour faire émerger les bonnes solutions. Une opportunité à saisir pour les entreprises qui souhaitent se développer sur ce marché !
Prise branchée sur un véhicule électrique

Focus sur des initiatives privées de stockage de l’énergie en Hauts-de-France

Le stockage de l’énergie dans la région Hauts-de-France est loin d’être une activité mineure, la preuve avec quelques exemples d’investissements réussis.

Stockage d’énergie par batteries de Total à Dunkerque

En mars 2020, Total annonce la construction à Dunkerque du plus grand site français de stockage d’électricité par batterie, grâce à un investissement de 15M€. L’installation sera composée de 11 conteneurs d’une puissance de 2,3 MWh chacun, permettant de stocker une puissance équivalente à 25 MWh. Reposant sur la technologie de batteries lithium-ion, ce site servira “principalement de réserve primaire pour soutenir la stabilité du réseau de transport d’électricité ”1. La mise en service est prévue pour la fin d’année 2020.

1 Article Dunkerque : Total et Saft vont construire le plus grand site français de stockage par batteries, du 23 mars 2020, Révolution Energétique.

Gigafactory de production de batteries de PSA/TOTAL

En septembre 2020, la co-entreprise Automotive Cells Company, fruit de l’alliance PSA/Opel et Total/Saft, annonce l’implantation d’une gigafactory de production de batteries.

L’unité de production est répartie sur 2 sites : Douvrin en Hauts-de-France et Kaiserslautern en Allemagne. Le démarrage opérationnel est prévu pour 2023.

Elle atteindra sa pleine puissance à horizon 2030, avec une capacité cumulée des deux sites de 48 GWh, permettant d’équiper 1 million de véhicules électriques par an, soit plus de 10% du marché européen.

GRHYD, power to gas

Lancé en 2014, le projet GRHYD (Gestion des Réseaux par Injection d’Hydrogène pour Décarboner les énergies) est l’une des initiatives les plus importantes en France dans le développement de l’hydrogène. Coordonné par ENGIE en lien avec 10 autres partenaires, il est testé en grandeur nature sur le territoire de Dunkerque.

Deux projets pilotes en test à Dunkerque

La région Hauts-de-France accueille 2 projets pilotes sur l’utilisation d’un mélange hydrogène-gaz naturel comme source d’énergie.

  • Un projet de carburant Hythane® à échelle industrielle. Une station de bus GNV adaptée au mélange hydrogène-gaz naturel, à hauteur de 6 % d’hydrogène et ensuite jusqu’à 20%.
  • Un projet d’injection d’hydrogène dans un réseau de distribution de gaz naturel. Un nouveau quartier d’environ 100 logements installé à Cappelle-la-Grande alimenté par un mélange d’hydrogène et de gaz naturel, dans des proportions d’hydrogène variables et inférieures à 20 % en volume.
le biométhane en Hauts-de-France

Focus sur des structures de recherche publique incontournables des Hauts-de-France

La Région Hauts-de-France est pleinement investie dans la recherche publique, sur les sujets liés aux nouvelles énergies pour favoriser la transition énergétique.

Scientifique avec un microscope

Le Hub de l’énergie

Dans ce bâtiment, situé au coeur de l’université Jules Vernes d’Amiens, les équipes se concentrent sur des recherches stratégiques à l’échelle mondiale. Ce centre pourrait faire de la région Hauts-de-France, et plus précisément d’Amiens, les leaders d’un secteur en pleine expansion : le stockage de l’énergie.

Inauguré en 2018, le Hub de l’énergie est un centre de recherche de pointe, unique en France et axé sur la conception des batteries de demain.

Ses 5.500 m² regroupent :

  • des laboratoires de recherche,
  • des startups,
  • de l’équipement de pointe
  • 150 chercheurs, étudiants, ingénieurs et techniciens
  • Le siège du RS2E

Ce centre d’excellence mondial a résolument une vocation industrielle. Les équipements de pointe permettent de tester immédiatement les matériaux conçus en laboratoire.

De plus, les industriels peuvent passer leurs commandes directement auprès des chercheurs. La batterie de la Zoé, la voiture électrique de Renault, a notamment été conçue en collaboration avec les équipes amiénoises.

Le hub se concentre sur l’amélioration des batteries rechargeables :

  • lithium-ion,
  • lithium-air,
  • sodium-ion,
  • Stockage de l’hydrogène,
  • Stockage des cellules photovoltaïques

Le Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie des Hauts-de-France

Le RS2E (LabEx/STORE-EX) est un réseau d’acteurs publics et privés qui accélère la recherche fondamentale et l’industrialisation des nouvelles technologies de batteries et de supercondensateurs.

Le RS2E rassemble :

  • 17 unités de recherche CNRS/Universités
  • 15 partenaires industriels
  • 3 établissements publics spécialisés dans le transfert de technologie

et travaille sur 4 thématiques de recherche :

  • Li-ion avancé
  • Le stockage capacitif
  • Le stockage éco-compatible
  • Nouvelles chimies

Le Laboratoire LRCS : le stockage et la conversion de l’énergie depuis plus de 50 ans

Le laboratoire LRCS (Laboratoire de Réactivité et Chimie des Solides) à Amiens est une unité mixte de recherche du CNRS et de l’université de Picardie Jules Verne, créée il y a plus de 50 ans. Il axe ses travaux de recherche sur les matériaux pour le stockage et la conversion de l’énergie. Ses 100 collaborateurs développent des recherches d’excellence de l’atome au prototype pré-industriel, des batteries Li-ion aux cellules à colorant.

piles

Vous souhaitez en savoir plus sur l’ambition des Hauts-de-France en matière de transition écologique et bioéconomique ?