28 critères qualitatifs à prendre en compte dans votre étude de localisation

1 Avr 2021
Temps de lecture estimé : 8 minutes
28 critères qualitatifs à prendre en compte dans votre étude de localisation
1 Apr 2021
Temps de lecture estimé : 8 minutes

Vous avez un projet de développement international en Europe. Comment sélectionner la meilleure localisation pour votre futur site ?

Pour commencer, vous devez évaluer les facteurs-clés de succès et de risque pour toutes les destinations envisagées.

La plupart des équipes projet maîtrisent bien l’analyse des critères financiers. En revanche, l’évaluation des critères qualitatifs s’avère plus compliquée.

Pourtant, ignorer cette analyse ou la sous-estimer aura des conséquences sur le bon déroulement du projet d’implantation et sur les performances du futur site.

Pour réussir votre étude de localisation, nous détaillons dans cet article 28 critères qualitatifs répartis en 6 catégories :

Les critères d’implantation liés au contexte général

1. La stabilité politique et sociale du pays

Le contexte politique et social est le premier critère qualitatif à prendre en compte.

En effet, vous choisissez un pays, une région, pour un projet à long terme. Il est donc important d’anticiper les risques de changement de régime ou d’alternance politique qui pourraient nuire à votre activité.

Est-il possible qu’un nouveau régime arrive au pouvoir et prenne des mesures pénalisantes pour votre activité ? Par exemple, vous investissez dans la 5G et le futur président décide d’un moratoire de quelques années sur le sujet. C’est un risque à prévoir.

Autre exemple : quels sont les impacts du Brexit pour les entreprises qui se sont implantées en Angleterre ?

La situation sociale est aussi à considérer. Quels sont les risques de voir un mouvement social éclater dans la région ciblée ? Quelles seraient les conséquences d’une grève généralisée sur votre activité, par exemple ?

 

2. La stabilité monétaire

La stabilité monétaire est un autre critère d’implantation à évaluer.

En effet, une forte inflation génère de l’incertitude et pèse sur l’activité économique. Pour les entreprises, il devient plus difficile de planifier les investissements et de prendre des décisions. Par ailleurs, l’inflation fait augmenter les taux d’intérêt, ce qui complique le financement des investissements.

La déflation a aussi des effets néfastes sur l’activité des entreprises. Quand les prix baissent, les revenus des entreprises diminuent, les forçant à licencier. La demande est donc ralentie.

 

3. L’image internationale du « Made in » du pays

Si vous avez vocation à exporter à l’international, vous devez vous soucier de l’image internationale du pays de production.

Par exemple, le « made in France » est souvent associé à un savoir-faire. Il représente un gage de qualité.

Pour certains secteurs (luxe, aéronautique, vins et spiritueux, …), la provenance française est clairement un gage de reconnaissance à l’étranger.

 

4. L’efficacité et la fiabilité des administrations publiques

Dans un projet d’implantation, vous êtes amené à travailler avec les administrations du pays d’accueil. Si les procédures sont lourdes et lentes, ou encore si la corruption est endémique, cela risque de vous coûter du temps et/ou de l’argent.

Parfois présentée, à tort, comme un mauvais élève en matière de formalités administratives, la France mène pourtant un véritable effort de simplification pour faciliter l’implantation des entreprises étrangères. Selon une étude de la Banque Mondiale, il ne faut que 4 jours pour démarrer une entreprise en France, un record dans l’Union Européenne.

 

5. Les risques de catastrophes naturelles

La pérennité du site est essentielle pour la réussite de votre projet d’implantation. Vous devez donc évaluer les risques de catastrophes naturelles dans les zones ciblées. Quels sont les risques d’inondation, d’incendie, de séisme ?

Avec ses plans locaux d’urbanisme ou encore les plans de prévention des risques, la France est certainement l’un des pays qui documentent le mieux ces risques.

 

Le recrutement

6. La présence de formations adaptée à votre secteur d’activité

Vous devez vous assurer que, dans la région d’implantation, vous disposerez de profils de diplômés formés à vos métiers. Il ne s’agit pas seulement de trouver des collaborateurs aujourd’hui mais aussi à moyen et long terme.

La présence d’universités ou d’écoles supérieures susceptibles de vous fournir les talents indispensables à votre développement est un facteur-clé de succès.

7. Le nombre de diplômés par an

Corollaire du point précédent : aurez-vous un vivier de nouveaux collaborateurs en nombre suffisant pour répondre à vos besoins en ressources humaines ?

8. La présence de centres de formations dans votre secteur d’activité

Outre les profils qualifiés issus des universités ou écoles supérieures, vous aurez aussi besoin d’une main-d’œuvre formée à votre activité. Assurez-vous que la zone ciblée dispose de centres de formation répondant à vos besoins.

9. Le nombre de demandeurs d’emploi

Trouver vos futurs collaborateurs peut s’avérer difficile si vous vous installez dans une zone de plein emploi. En effet, vous serez sans doute amené à vous montrer très généreux pour convaincre les meilleurs profils de vous rejoindre.

Dans une région où le nombre de demandeurs d’emploi est plus élevé, les temps et les coûts de recrutement seront moindres.
Attention toutefois de ne pas vous focaliser que sur le taux de chômage global mais surtout sur le nombre de demandeurs d’emploi dans votre secteur.

10. Le nombre d’employés dans votre secteur d’activité

Il est important de choisir une région dotée d’une véritable culture de votre secteur d’activité. Si vous évoluez dans le secteur automobile, vous serez opérationnel plus vite en recrutant des employés qui travaillent déjà dans le secteur.

11. La flexibilité de la main-d’œuvre

Selon votre activité, vous avez peut-être des besoins spécifiques en matière de production. Pour anticiper les coûts et l’organisation, vous devez anticiper le niveau de flexibilité de la main-d’œuvre locale :

  • Durée hebdomadaire de travail
  • Flexibilité horaire
  • Travail de nuit ou le weekend
  • Nombre de jours de congés annuels

 

12. Le turnover moyen annuel

Un turnover élevé est synonyme de coûts de recrutement supplémentaires. Néanmoins, s’il est très faible dans la zone que vous ciblez, cela signifie aussi que vous aurez du mal à recruter des collaborateurs.

Là encore, il convient d’évaluer le turnover non seulement global mais aussi sur votre secteur d’activité.

13. Le nombre de concurrents sur des activités similaires

Dans l’étude de localisation, vous devez aussi considérer le nombre de concurrents implantés dans la zone-cible. En effet, une concurrence très dense peut être un frein en termes de recrutement. Vous allez forcément vous confronter pour accueillir les meilleurs profils.

La qualité des infrastructures

14. L’émission de CO2 de la production d’électricité

Les enjeux RSE gagnent du terrain. Ils influent sur la réputation de la marque et sur la marque employeur. En France, le bilan carbone est une obligation réglementaire pour les entreprises de plus de 500 salariés tous les 4 ans. Même s’il est encore assez peu contraignant, le cadre réglementaire va dans le sens d’une décarbonisation progressive des activités.

15. La fiabilité du réseau électrique

La continuité de la fourniture d’électricité est indispensable à la continuité de votre activité. Un réseau déficient impactera la production du site et ses performances économiques.

16. La qualité des réseaux télécom

Toutes les entreprises communiquent aujourd’hui par téléphone, via le web, par email. Certaines applications sont disponibles uniquement sur le cloud. Aussi, une bonne couverture réseau est un élément essentiel. Un débit élevé constitue un plus indéniable.

17. La qualité et la diversité des infrastructures de transport

Le site idéal doit offrir des garanties en termes de logistique. Qu’il s’agisse des approvisionnements en matières premières ou en produits semi-finis ou de véhiculer les produits finis vers les revendeurs ou auprès des consommateurs, la qualité et la diversité des infrastructures de transport sont cruciales.

Avez-vous besoin d’un accès aérien, portuaire, d’autoroutes à proximité de votre site ? Si oui, dans quel rayon ?

La qualité de l’écosystème

18. La densité des fournisseurs et sous-traitants potentiels

Votre entreprise gagnera en vélocité si elle peut compter dans sa zone sur des partenaires fiables capables de répondre à ses besoins.

Lors de votre analyse, vous devez évaluer ce potentiel au niveau régional. Cela vous permet de déterminer à l’avance ce que vous pourrez sous-traiter sur place et ce que vous devrez importer depuis d’autres zones.

19. Le nombre et les spécialités des centres de R&D

La R&D est un enjeu majeur de compétitivité. Sur le secteur automobile, par exemple, les recherches sur les batteries électriques conditionnent la voiture de demain.
Il est important de savoir en amont si vous pourrez vous appuyer sur des centres R&D locaux ou si, au contraire, vous allez devoir internaliser votre démarche de recherche-développement.

20. Les politiques nationales et régionales de soutien à votre activité

Le soutien des autorités locales et nationales à votre activité est important. Nous avons vu plus haut le risque que pouvait constituer une alternance politique pour certains secteurs. A l’inverse, un soutien à un secteur spécifique peut aussi être une belle opportunité.

En France, par exemple, la politique de soutien au véhicule électrique ouvre des perspectives aux entreprises du secteur.

La qualité de vie

21. La présence d’écoles internationales

Quand vous vous implantez à l’étranger, vous recrutez évidemment des collaborateurs locaux. Mais vous vous appuyez aussi sur des équipes d’expatriés issus du pays d’origine de l’entreprise ou sur des profils ayant fait leurs preuves sur d’autres sites internationaux.

Vous compterez donc dans vos effectifs un certain nombre de collaborateurs étrangers. Pour qu’ils s’épanouissent, il faut qu’eux-mêmes et leurs familles trouvent un cadre de vie propice. La présence d’écoles internationales dans lesquelles ils pourront scolariser leurs enfants fait aussi partie des critères d’implantation à prendre en compte.

22. La qualité du système de santé

Pour attirer de bons profils dans un pays étranger, la qualité du système de santé local compte aussi. Les collaborateurs auront des réticences à s’installer dans un pays offrant un système de soins déficient. En effet, si vous devez organiser un rapatriement d’urgence à chaque problème de santé sérieux, vous allez y réfléchir à deux fois.

23. La qualité de l’air

Qui a envie de respirer un air vicié ou de voir ses enfants grandir dans un environnement pollué ? Là encore, ce ne serait pas très attractif en termes de recrutement. La norme AQI (Air Quality Index) permet d’évaluer la qualité de l’air d’un lieu.

24. Le coût de l’immobilier résidentiel

En termes d’attractivité, la question du coût de l’immobilier compte, que ce soit pour de la location ou de l’achat. Pour vos futurs collaborateurs, il faudra trouver un lieu qui offre un bon équilibre entre attractivité du territoire (services, écoles, commerces,…) et coût du logement.

L’ouverture internationale

25. La qualité des connexions aériennes et ferroviaires

Nous avons évoqué plus haut l’importance des infrastructures de transport du point de vue logistique. Il faut aussi prendre en compte les déplacements entre le nouveau site et le siège ou les autres entités du groupe. La présence de liaisons aériennes et ferroviaires proches et rapides sera un atout.

26. Le nombre de sociétés de votre pays déjà présentes dans la région

Il n’est pas toujours facile d’être expatrié dans un pays que l’on connaît peu, avec une culture très différente de la vôtre. La présence de compatriotes peut aider à dissiper ce sentiment de « mal du pays ». Qui plus est, vous pourrez aussi bénéficier des retours d’expérience de vos pairs dans le pays d’accueil.

27. Le taux de satisfaction des entreprises étrangères déjà présentes sur le territoire

Vous en êtes au stade d’évaluation des critères de localisation. Mais d’autres entreprises étrangères ont déjà mené à terme leur projet d’implantation. Recueillir leurs retours sur le choix de localisation vous aidera à y voir plus clair. Vous apprendrez de leurs erreurs et de leurs succès.

28. La facilité d’obtention des visas et des autorisations de séjour pour les expatriés

La collaboration entre les expatriés et les salariés recrutés localement est évidemment un facteur-clé de succès. La culture d’entreprise, la transmission des process de travail viennent des expatriés.

Encore faut-il qu’ils puissent facilement se rendre dans le nouveau site, que ce soit pour une longue période ou pour un temps limité. Pensez donc à vérifier les conditions et les délais d’obtention des visas et titres de séjour.

 

 

Ces 28 critères d’implantation constituent une base pour réaliser votre étude de localisation. Bien évidemment, selon la nature de votre activité et votre besoin spécifique, vous pourrez adapter cette liste et pondérer les items à votre guise.

Pour vous aider à ne rien oublier et à évaluer avec précision les territoires ciblés, nous mettons à votre disposition notre grille d’analyse qualitative.

 

IMPLANTATION : une grille d