La gigafactory confirmée en Hauts-de-France
4 Sep 2020
Automobile, Investissement
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La gigafactory confirmée en Hauts-de-France
4 Sep 2020
Automobile, Investissement
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’ « Airbus de la batterie », un projet à plus de 5 milliards d’euros

Annoncé en janvier 2020, le projet d’implantation d’une gigafactory automobile a été concrétisé hier, jeudi 3 septembre 2020, par la création de la co-entreprise Automotive Cells Company.
Porté 50/50 par PSA/Opel et Total/Saft, cette entité gérera les futures usines de batteries prévues à Douvrin (Hauts-de-France) et Kaiserslautern en Allemagne.
Ce projet représente un investissement de plus de 5 Mrd €, soutenu à hauteur de 1,3 Mrd€ par les pouvoirs publics français et allemands.

La gigafactory française, un projet en deux temps

Etape 1 : la R&D
Portée par l’expertise de Total, la R&D d’ACC va s’articuler autour de la mise au point de cellules lithium-ion de haute-performance.
Elle commence à être déployée à Bordeaux sur le site R&D de Bordeaux (Gironde) et le site pilote de Nersac (Charente-Maritime).
Etape 2 : la production en série
Portée par le groupe PSA doté d’une excellente connaissance du marché automobile et de la production en grande série, elle est répartie sur deux sites :

  • Douvrin en France (région Hauts-de-France)
  • Kaiserslautern en Allemagne

Le démarrage de la production est prévu pour 2023.
Elle atteindra sa pleine puissance à horizon 2030, avec une capacité cumulée des deux sites de 48 GWh, permettant d’équiper 1 million de véhicules électriques par an, soit plus de 10% du marché européen.

Gigafactory PSA : Douvrin sélectionné pour la production française

Ce n’est pas un hasard si la gigafactory française est basée en Hauts-de-France…
La région Hauts-de-France est :

  • la 1ère région automobile de France en production de véhicules (700 000 par an, soit 33% du total France)
  • la seconde région pour la production de moteurs avec plus de 750 000 unités par an

Elle bénéficie de la présence de 3 constructeurs mondiaux (Toyota, PSA et Renault).
Et d’un écosystème de plus de 550 fournisseurs, sous-traitants et prestataires. En savoir plus sur le secteur automobile en Hauts-de-France
Et ce n’est pas non plus un hasard que PSA ait choisit Douvrin
Depuis 1969, la ville est dotée d’une usine de productions de moteurs (essence et diesel) du groupe PSA : Française de Mécanique.
L’usine représente aujourd’hui près de 5 % de la production mondiale de moteurs, pour véhicules légers, toutes marques confondues.

Le véhicule électrique en pleine croissance

Porté par les politiques de préservation de l’environnement, le segment du véhicule électrique est en plein développement en Europe.
D’après les études de marché réalisées par PSA et Total, il devrait augmenter jusqu’à 15 fois sa production actuelle à horizon 2030, soit 400 GWh.
Relocaliser la fabrication de batteries électriques, un enjeu pour la souveraineté européenne
Ce projet de giga usine, soutenu par les gouvernements français et allemand vise à :

  • accompagner la transition énergétique automobile
  • assurer l’indépendance industrielle de l’Europe

En effet, la production de batteries est aujourd’hui détenue en majeure partie par le marché asiatique et américain.
Le marché européen représentant 1% de la production mondiale.
Cette gigafactory européenne permettra de réduire les frais des moteurs électriques et donc de favoriser le développement du marché du véhicule électrique au sein même de l’Europe.
Il faut savoir qu’une batterie représente à elle seule un tiers de la valeur ajoutée du véhicule.

saucisses herta
27 Nov 2020
Agro-alimentaire, Investissement

Herta investit 58,5 M€ en Hauts-de-France

19 Nov 2020
Business, Services

Comment se porte la relation client en France en 2019 ?