Diversifier son activité, une réponse face à la crise ?

12 Nov 2020
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Diversifier son activité, une réponse face à la crise ?
12 Nov 2020
Temps de lecture estimé : 4 minutes

La crise sanitaire liée au COVID-19 impacte l’activité économique des entreprises. Dans ce contexte incertain, les décideurs doivent prendre les mesures nécessaires pour sécuriser leur activité.

La relocalisation et le rapprochement des sites sont une première réponse à cette situation. La diversification en est une autre.

En effet, en opérant une meilleure distribution des risques, la diversification constitue un levier de sécurisation. Elle peut permettre d’assurer la pérennité d’un site qui serait menacé.

La diversification, une stratégie adaptée à la période de crise

Le contexte sanitaire et ses conséquences économiques font peser de nouvelles menaces sur les entreprises.

Les ruptures ou ralentissements au niveau des approvisionnements mettent en péril la logistique inbound des entreprises. Si les matières premières ou les produits semi-finis n’arrivent plus sur les lignes de production ou de conditionnement, le risque de ruptures de stocks s’accroît.

Lire l’article : 3 dangers de l’éloignement des sites pour les entreprises

De l’autre côté, si la consommation se tarit en raison des incertitudes économiques, le chiffre d’affaires de l’entreprise est directement affecté.

Un site qui ne produit ou ne distribue qu’une seule ligne de produits se met encore plus en danger. En effet, dans ces conditions, le risque est concentré. À partir du moment où le site n’est plus rentable, la maison-mère pourra être tentée de le fermer.

La diversification apparaît alors comme la solution idoine pour éviter cette fermeture. En diversifiant les activités, l’entreprise dilue le risque. Si une ligne de produits est menacée pour des raisons conjoncturelles, le lancement d’une autre activité peut compenser ces difficultés.

En amont, la diversification est un moyen de s’affranchir de la dépendance vis-à-vis de certains fournisseurs ou de certaines zones d’approvisionnement. C’est le cas quand une entreprise choisit de produire sur son site un produit semi-fini qu’elle importait par le passé.

C’est aussi une façon d’augmenter son chiffre d’affaires en faisant des économies d’échelle sur la production de nouveaux produits pour lesquels l’entreprise dispose des infrastructures et de l’expertise nécessaires.

La diversification peut être défensive : l’activité principale est menacée et on essaie de circonscrire le risque. Ou elle peut être offensive : on anticipe le risque et on adapte l’activité à l’évolution du marché.

Diversification horizontale ou diversification verticale ?

La diversification est une option à considérer pour assurer la pérennité d’un site qui pourrait être menacé de fermeture. Enrichir le portefeuille d’activités d’un site présente plusieurs avantages :

  • Assurer une meilleure répartition des risques, notamment dans un contexte de crise
  • Diversifier les clients et générer de nouvelles opportunités de croissance
  • Acquérir de nouvelles parts de marché et améliorer sa position concurrentielle

Selon le contexte dans lequel s’opère la diversification et les objectifs de l’entreprise à court et moyen terme, les dirigeants peuvent faire le choix d’une diversification horizontale ou verticale.

La diversification horizontale

Elle consiste à élargir sa gamme de production à partir des technologies et des moyens de production existants. Par exemple, une entreprise qui produit des gants de protection décide de produire également des chaussures de protection.

Dans ce cas de figure, la clientèle reste la même et l’entreprise dispose déjà non seulement des moyens mais du savoir-faire nécessaires. La diversification horizontale est donc assez sûre et l’investissement reste raisonnable. Elle constitue un excellent moyen d’explorer de nouveaux gisements de croissance.

La diversification verticale

Elle répond à d’autres enjeux. La diversification verticale consiste à investir dans des activités qui étaient précédemment réalisées par des fournisseurs ou à l’inverse, à assurer soi-même la distribution de ses propres produits. Il s’agit ici de réduire les dépendances par rapport à d’autres acteurs de la filière.

Dans le contexte de crise sanitaire actuel, la diversification verticale est une réponse aux difficultés d’approvisionnement. C’est par exemple le cas de l’entreprise Biosynex, qui a choisi de relocaliser une partie de son activité et de produire sur ses sites français des produits semi-finis qui étaient auparavant importés de Chine. En aval, assurer soi-même la distribution de ses produits, par exemple via un site web, peut être une parade à la fermeture de certains commerces.

Diversification : quel impact sur la localisation ?

La diversification et la relocalisation vont de pair dans une logique de repositionnement et de sécurisation des activités.

En effet, cette solution permet de lutter contre les difficultés engendrées par l’éloignement des sites.

La diversification verticale permet de relocaliser les tâches accomplies par des fournisseurs distants ou d’autres sites du même groupe. Dans les deux cas, l’entreprise s’affranchit alors des difficultés d’approvisionnement liées, par exemple, à la crise sanitaire.

La diversification est aussi un moyen de rapprocher une gamme de produits de son bassin de consommation.

Dans le cadre d’une diversification horizontale, les dirigeants choisissent de s’appuyer sur l’expertise d’un site reconnu par le board du groupe pour conquérir de nouveaux marchés. C’est aussi une façon de s’appuyer sur un écosystème local. On considère en effet que celui-ci a fait ses preuves sur l’activité initiale et qu’il offre des garanties pour porter cette diversification avec succès.

Lire l’article : Relocalisation d’entreprise, l’importance de l’écosystème

Dans un contexte incertain, réinvestir sur un site existant permet de mieux répartir les risques et de trouver de nouvelles opportunités de croissance.

Vous avez un projet de diversification sur un site français ? Les équipes de Nord France Invest vous accompagnent dans vos projets d’investissement en Hauts-de-France.