Lille Capitale Mondiale du Design en 2020

27 Oct 2017
Business, Hotellerie / Industrie du loisir
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Lille Capitale Mondiale du Design en 2020
27 Oct 2017
Business, Hotellerie / Industrie du loisir
Temps de lecture estimé : < 1 minute

De la Culture au Design

Lille, Capitale Européenne de la Culture en 2004, rayonne une nouvelle fois à l’international, grâce à son tout nouveau titre de Capitale Mondiale du Design.
Short listée face à Sydney (Australie) par la World Design Organization (WDO) au mois de juillet, Lille devient aujourd’hui la première ville française à porter ce titre et la 7e dans le monde, après Turin (Italie – 2008), Seoul (Corée-du Sud – 2010), Helsinki (Finlande – 2012), Cape Town (Afrique du Sud – 2014), Taipei (Taïwan – 2016) et Mexico (Mexique – 2018).

Un projet séducteur

Face à la concurrence internationale, la Métropole Européenne de Lille (MEL) a su mettre en avant un projet novateur et qui s’inscrit dans le temps. L’ambition du projet de faire du design le moteur du changement dans tous les secteurs qui régissent la ville (économie, social, culture, environnement et développement) a ainsi convaincu le jury.
Durant ces deux ans, la MEL prévoit d’organiser 4 événements, regroupés autour de trois enjeux : « Qu’est-ce que le design ? Comment le design a transformé notre société et notre territoire ? Comment des retours d’expériences de bonnes pratiques internationales continueront d’inspirer notre Eldorado ? ».
Afin de mener à bien le projet global, Lille créée la première « République du design », consortium d’acteurs de tous horizons (anthropologues, sociologues, citoyens, urbanistes, représentants des collectivités…). Sa mission : faire émerger des idées (Proof of Concept) qui engendreront des projets ensuite testés et modélisés.

IAA - MySoda s'implante en Hauts-de-France
28 Apr 2021
Agro-alimentaire, Investissement

La finlandaise MySoda Oy s’implante en Hauts-de-France

Trouvez le site idéal pour l'implantation de votre entreprise
3 Mar 2021
Business

IDE : les Hauts‐de‐France résistent à la baisse attendue